Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

ArcGIS CityEngine 2020.0 est disponible

   
Pendant le confinement l'équipe de Zurich qui développe CityEngine est restée concentrée sur ses objectifs de proposer la première mise à jour 2020.0 de cette année. Elle est dès maintenant disponible pour les plateformes Windows et MacOS.

C'est officiel, Esri CityEngine se nomme dorénavant ArcGIS CityEngine ! Bien que ce changement de dénomination n'est aucun impact sur les interfaces et les fonctionnalités le modélisateur d'environnements urbains 3D, il s'agit pour Esri d'indiquer clairement l'intégration désormais très étroite avec les autres apps de la plateforme ArcGIS... non pas que ce n'était pas le cas auparavant, mais ce nouveau nom renforce cela et montre l'atteinte de cet objectif d'intégration réalisée progressivement depuis plusieurs années.

Je vous propose de découvrir les principales nouveautés de cette version 2020.0, tout en sachant que vous pourrez consulter la liste complète des améliorations dans les notes de version 2020.0.
   
   
Rendu amélioré dans la fenêtre d'affichage (support du PBR)
 
D'importantes améliorations de rendu on été apportées dans la fenêtre d'affichage avec le support d'un modèle d'éclairage basé sur les propriétés physique de réflectance des surfaces pour une visualisation de meilleure qualité.

Comme les outils de visualisation ultra-réaliste des moteurs de jeu deviennent font de plus en plus partie intégrante des workflow de production des utilisateurs de CityEngine, l'objectif d'Esri était d'améliorer la qualité du rendu de la fenêtre d'affichage de CityEngine pour s'en rapprocher le plus possible. Cela signifie que les modèles 3D statiques et procéduraux possédant des propriétés de rendu physique (PBR - Physically Based Rendering) telles que des informations d'émissivité, de rugosité, d'occlusion ou des matériaux métalliques sont désormais correctement affichés dans la fenêtre d'affichage.
    
Exemple de modèle avec des propriétés PBR dans CityEngine

Exemple de scène urbaine avec des modèles d'éclairage exploitant le PBR
dans la fenêtre d'affichage

   
  
   
Nouvelles options pour les outils de conception interactive
  
Dans les versions précédentes de CityEngine, de nombreuses fonctionnalités des outils de conception 2D et 3D interactifs n'étaient accessibles qu'avec des touches de raccourci. Esri a intégré les options des outils dans une nouvelle fenêtre pour rendre ces fonctionnalités facilement accessibles. Les options intégrées aux outils permettent également une meilleure saisie numérique lors du dessin et un contrôle simple du comportement de la capture.
   
Nouvelle fenêtre "Tool Options"
Utilisation des options d'outils dans CityEngine

  
Au sujet de la capture, là aussi des choses ont été améliorées. Afin de désencombrer l'affichage lors de la phase de dessin, le pointeur de la souris fournit désormais un retour visuel lorsque la  capture  se produit. Vous pouvez également spécifier les entités auxquelles vous souhaitez vous accrocher dans la nouvelle fenêtre "Tool Options" des outils de dessin.
    
   
Prise en charge du formatUSD
  
ArcGIS CityEngine peut désormais exporter votre scène 3D au format Universal Scene Description (USD).

Le format USD, créé par Pixar, est un format de fichier 3D très moderne et rapide pris en charge par de nombreuses applications 3D populaires. L'USD  permet à CityEngine d'exporter efficacement des scènes volumineuses vers des outils d'animation, d'effets-spéciaux et de conception de jeux. Il s'agit du premier format à conserver entièrement les hiérarchies de couches CityEngine et qui n'impose pas de limites sur le nombre d'objets au moment de l'export. En outre, USD offre une expérience d'export ou d'import beaucoup plus rapide pour les larges scènes par rapport aux formats traditionnels comme FBX ou OBJ. La notion de "USD Preview Material" permet une prise en charge des propriétés de matériaux PBR prêts à l'emploi dans les applications en aval, telles que SideFX Houdini ou tout autre outil de rendu compatible avec USD.

   
  
CGA: Tableaux, lecteur CSV et autres

Esri a ajouté la prise en charge étendue des tableaux d'attributs et un lecteur natif de fichiers CSV (valeurs séparées par des virgules). Cela signifie que vous pouvez ajouter à vos règles CGA des données à partir d'un fichier externe créé à partir d'un tableur, tel que Microsoft Excel. Il est ainsi désormais possible de mieux séparer le code des données, le code CGA ce qui est plus propre et plus lisible. Cela dissocie la modification des données de l'édition et de la recompilation du code CGA. Les attributs des règles CGA  sont également désormais entièrement pris en charge dans l'interface utilisateur (inspecteur), permettant une interface intuitive et propre avec les règles.

Usages des étages et légende depuis un tableau de valeurs

Une table Excel pour contrôler les tuiles dans lesquelles créer des espaces verts
  
   
De plus, les performances de l'éditeur CGA ont été considérablement améliorées, ce qui rend l'édition des règles plus réactive, en particulier pour les règles comportant de nombreux paramètres.
  
   
Autres amélioration...
  
Pour terminer cet article, voici quelques évolutions qui me semblent également important de noter:
  • Prise en charge des paquetages mobiles de scènes (fichiers MSPK), qui constitue un moyen pratique d'exporter le contenu 3D et les modifications réalisées sur la surface de terrain vers la plateforme ArcGIS (ArcGIS Pro, ArcGIS Earth et apps ArcGIS Runtime).
  • Prise en charge de la prochaine version 2.0 d'ArcGIS Urban (nouveau modèle de données et planification de l'occupation du sol).
  • Mise à jour de l'environnement de développement Python de CityEngine avec PyDev 4.5.
  • Vous pouvez maintenant télécharger une version PDF de la documentation. Pratique lorsque vous travaillez "offline".
  • Ajout de nouvelles métadonnées pour les plantes (telles que SoilPH) au PlantLoader, et des filtres correspondants peuvent désormais être utilisés dans l'interface utilisateur.

Enfin, Esri a récemment sorti un "Procedural Runtime" Python nommé PyPRT. Il s'agit du moteur procédural de CityEngine accessible en Python permettant, par du code, de générer facilement et efficacement du contenu 3D. 



Pour en savoir plus sur PyPRT, consultez ces articles de blog:
  

Si vous n'utilisez pas encore ArcGIS CityEngine, vous pouvez obtenir une version d'évaluation de 30 jour depuis cette page.
 

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article: