Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

ArcGIS Pro 2.5 est disponible (en anglais)

Depuis aujourd'hui, la version 2.5 d'ArcGIS Pro est disponible (en anglais). Cette 11ème version d'ArcGIS Pro finalise les dernières évolutions relatives à l'équivalence fonctionnelle avec les anciennes application ArcGIS Desktop. La phase de migration vers ArcGIS Pro est terminée pour la plupart des utilisateurs d'ArcMap, c'est désormais une accélération des innovations fonctionnelles et des améliorations de qualité/performance qui caractérisent les futures mises à jour d'ArcGIS Pro, et ça commence maintenant !
            
 
Dans cet article je vous propose une liste que j'ai volontairement réduite à ce qui me semble être les nouveautés essentielles de la version 2.5. Vous pourrez retrouver l'ensemble des 312 évolutions dans cette page de l'aide en ligne.
  
   
Arrivée des Notebooks Python

Les Notebooks Python sont désormais intégrés au coeur d'ArcGIS Pro. Cela veut dire que vous disposez dorénavant de l'environnement de scripting Jupyter Notebooks pour réaliser vos analyses, interagir avec les données et visualiser immédiatement les résultats dans un contexte géographique. Plus encore, vous pouvez utiliser les notebooks pour documenter vos données, automatiser vos traitements dans ArcGIS Pro mais aussi vos interactions avec votre SIG web (contenus, utilisateurs, groupes, analyses, ...). Une fois vos Notebooks Python enregistrés, vous pourrez aussi les partager avec d'autres. 


Toutes les capacités Python habituelles d'ArcGIS Pro sont exposées via Notebook. Cela inclut les fonctionnalités de base du langage Python, les bibliothèques standards Python, ArcPy, l'API Python ArcGIS mais aussi des bibliothèques tierces, notamment numpy et pandas. L' environnement Python d'ArcGIS Pro peut également être étendu avec des bibliothèques Open Source populaires telles que scikit-learn et TensorFlow, faisant de Notebook dans ArcGIS Pro une plateforme unifiée pour les workflows de Data Science, de Machine Learning et de Deep Learning.

   

Impression offset et gestion des couleurs

ArcGIS Pro 2,5 marque une évolution dans le domaine de l'impression et du contrôle du rendu des couleurs.

Important sur des postes de cartographie avancée, ArcGIS Pro propose désormais des paramètres de gestion des couleurs pour garantir un rendu cohérent de celles-ci sur tous les écrans. Vous pouvez définir une stratégie de gestion des couleurs appliquée aux cartes, aux mises en page, aux rapports et aux styles. Vous pouvez également spécifier des règles de conversion des couleurs pour déterminer le rendu des couleurs lors de leur déplacement d'un de ces éléments vers un autre.

Vous pouvez maintenant spécifier des options de "surimpression" pour une couche de votre symboles afin de vous assurer qu'elle s'imprime au-dessus des autres couches qui constituent votre symbole, plutôt que de la supprimer. La surimpression est généralement utilisée pour éviter les erreurs au moment de l'écriture de fichiers dans des formats d'export qui prennent en charge la notion de surimpression, tels que le PDF.

Vous pouvez désormais définir des couleurs en tant que tons directs pour pouvoir spécifier des encres personnalisée lors de l'export de votre travail pour des sorties chez un imprimeur.


Automatisations relatives aux Métadonnées

Un module Python dédié aux métadonnées "arcpy.metadata" est désormais disponible pour explorer et modifier les informations décrivant vos cartes et données. Vous pourrez utiliser ce module pour gérer le contenu de vos métadonnées et automatiser certains workflows de création et de mise à jour de vos métadonnées, en particulier en ce qui concerne la génération de métadonnées géospatiales conformes aux normes.


Création des jeux de données de réseau

L'extension Network Analyst nécessite de disposer d'un jeu de données réseau (Network Dataset). Un jeu de données réseau est créé à partir de sources d'entités linéaires et ponctuelles telles que des routes, des intersections de voies,  des lignes de métro, des arrêts, ... Dans cette version 2.5, Esri a ajouté l'outil de géotraitement "Créer un jeu de données réseau", qui permet de crée "from scratch" un jeu de données réseau. Une fois créé, comme vous le faisiez déjà dans Pro sur des jeux de données réseaux existants, vous pourrez modifier ses propriétés en ajoutant plus d'attributs, de nouvelles classes d'entités, des données d'historiques de trafic, .... Pour en savoir plus, consultez le didacticiel Créer un jeu de données réseau.

  
  
Workflows de réplication de géodatabase

Comme vous pouvez le faire depuis de nombreuses années avec ArcMap, ArcGIS Pro prend désormais en charge les workflows de réplication de géodatabases pour travailler dans des contextes de données distribuées. La réplication permet la distribution de données sur deux ou plusieurs géodatabases avec la possibilité de synchroniser les modifications effectuées sur les données. Il peut s'agir d'un mécanisme unidirectionnel ou bidirectionnel.

   
Des outils et des interfaces sont fournis pour créer des réplicas, gérer ces réplicas et synchroniser les modifications. La réplication de géodatabases nécessite l'utilisation de données versionnées pour la plupart des workflows. Les données d'une géodatabase "parent" pour un réplica d'extraction ou les données d'une géodatabase "enfant" pour un réplica simple unidirectionnel peuvent également se faire sans versionnement.


  • Un nouveau menu contextuel de géodatabase distribuée est disponible pour les géodatabases dans ArcGIS Pro. Cela vous permettra de créer, de synchroniser et de gérer des réplicas d'extraction, unidirectionnels et bidirectionnels pour la géodatabase.
  • Un nouveau volet "Gérer les réplicas" est disponible pour créer, gérer et synchroniser des répliques dans votre géodatabase.
  • Un volet "Gérer les réplicas" affiche les réplicas existants

  • Les nouveaux outils de création et de synchronisation des modifications pour les répliques se trouvent également dans le jeu d'outils Géodatabase distribuée , dans la boîte à outils Gestion des données.  

 
Export vers Adobe Illustrator

Un nouveau format d'export .AIX a été ajouté pour permettre l'exploitation de vos cartes dans Adobe Illustrator CC.  Le format Adobe Illustrator Exchange .AIX est un format que vous pouvez utiliser avec l'extension (gratuite) ArcGIS Maps pour Adobe Creative Cloud. Avec cette extension, le contenu des couches vectorielles et raster de votre carte est converti en couches d'éléments modifiables pour une expérience d'édition améliorée dans Adobe Illustrator. Une fois ouvert dans Illustrator, le fichier peut être utilisé pour des workflows de conception graphique ou de finition de carte haute-qualité et éventuellement migré vers les autres applications Adobe Creative Cloud.

  

Trois nouvelles projections supportées

Les projections Adams square II (aspect normal ou Spilhaus), Tobler cylindrique I et Tobler cylindrique II ont été ajoutées dans ArcGIS Pro. Vous retrouverez la liste de toutes projections supportées dans cette page.

    
       
Symbologie par diagramme

Vous pouvez désormais représenter les vos couches avec une symbologie par diagramme (camemberts, diagrammes à barres et diagrammes à barres empilées).

    
    
Regroupement d'entités

La symbologie par regroupement dynamique d'entités apparaît désormais immédiatement sur une couche après l'activation des capacités de regroupement d'entités. Il n'est plus nécessaire de supprimer et de rajouter la couche.

ArcGIS Pro respecte désormais la capacité de regroupement d'entités sur les couches d'images cartographiques (services de carte) et les couches d'entités spatio-temporelles.
   
  
Amélioration des styles de symboles système
   
Les librairies de styles système s'enrichissent de nouveaux styles de symboles 3D:

"Infrastructure 3D" et "Loisirs 3D".


 "Scene de rue 3D"


"Transport 3D"


On notera également l'ajout de nouveaux symboles de polygone dans le style de système ArcGIS 2D.

      
     
Correspondance avec un style

Les utilisateurs d'ArcMap retrouverons la capacité de faire correspondre la symbologie des entités d'une couche avec à un style pour créer une symbologie par valeurs uniques. Très pratique, cette option permet d'associer automatiquement des symboles d'un style à des valeurs (ou expressions Arcade) d'entités en fonction du nom de chaque symbole. Il s'agit là d'un très bon moyen pour normaliser vos cartographie pour des couches de référence (PLU, occupation des sols, référentiels techniques métiers, ...).
    
      
Intégration de données BIM

Un nouvel outil de géotraitement "BIM File to Geodatabase" (Fichier BIM vers Géodatabase) permet d'importe le contenu d'un ou plusieurs fichiers BIM Autodesk Revit dans un jeu d'entité de Géodatabase. Ce modèle de données BIM dans la Géodatabase permet de regrouper différentes sources BIM dans un jeu de données unique (donc une seule couche SIG) pour l'affichage dans ArcGIS Pro mais aussi pour le publier sur le web en tant "Building Scene Layer" 'Couche de scène de construction/bâtiment). On notera aussi que ce modèle de Géodatabase pour les données BIM peut également permettre l'import de fichiers IFC (avec FME ou avec l'extension Data Interoperability).
  
   
Un nouvel outil de géotraitement "Make Building Layer" (Créer une couche de construction/ bâtiment) permet de créer une couche de construction/bâtiment composite soit à partir d'un jeu de données de Géodatabase (issus de l' outil "Fichier BIM vers Géodatabase") ou directement depuis un fichier .rvt Autodesk Revit. Cet outil permet également dorénavant d'automatiser et de scripter la publication de couches de scène à partir de vos source de données BIM.
   
    
Outils de paquetage
   
L'outil de géotraitement "Share Package" (Partager le paquetage) vous permet désormais, en une seule fois, de publier automatiquement la couche web lorsque vous partagez le paquetage de tuiles, de tuiles vectorielles ou de couches de scènes sur votre portail ArcGIS.
L'outil de géotraitement "Create Map Tile Package" (Créer un package de tuiles de carte) prend désormais en charge une variable d'environnement permettant de spécifier le facteur de traitement parallèle pour obtenir de meilleures performances lors de la génération des tuiles sur votre poste ArcGIS Pro.
   
  
Géotraitements
  
Comme à chaque version, de très nombreuses améliorations ont été apportées aux différentes boîte à outils d'ArcGIS Pro. Je noterai simplement une évolution importante qui concerne la possibilité dorénavant de planifier l'exécution de vos géotraitements. Vous pourrez par exemple définir le jour et l'heure d'exécution d'un traitement lourd le soir ou pendant la nuit sur votre poste; ceci même si ArcGIS Pro est fermé.

    
  
Modèles de géotraitement

Là aussi beaucoup d'évolutions. On pourra noter la capacité d'exporter son modèle de géotraitement sous la forme d'un fichier vectoriel (SVG ou PDF) pour faciliter son intégration dans des documents externes. 
  
  
Lors de l'export de vos modèles de géotraitement en scripts Python, de nombreuses améliorations ont été apportées sur la qualité et la clarté du code Python généré. On notera également que les sous-modèles sont pris en charge et exportés dans des scripts Python séparés.
   
Rapports
  
Les images en pièces jointes associées d'entités peuvent désormais être ajoutées à la section "Détails" d'un rapport en tant que nouvel élément. Par défaut, seule la première pièce jointe à l'image est incluse dans un élément de pièce jointe, mais vous pouvez le configurer pour afficher des pièces jointes supplémentaires.

          
       
Arcade
 
ArcGIS Pro prend en charge Arcade version 1.9. Voir les notes de publication sur les mises à jour depuis la version 1.7.

On notera aussi différentes améliorations dans les interfaces permettant la saisie d'expressions Arcade. Par exemple, vous pourrez désormais afficher les numéro de lignes et identifier plus facilement les erreurs lors de la validation de vos expressions.

     
       
Autres évolutions

Beaucoup d'autres améliorations ont été apportées à ArcGIS Pro dans cette version 2.5, en particulier sur l'affichage et le traitement des sources de données raster et sur les couches multidimensionnelles, ou encore sur les capacités de Geonalytics Desktop en termes de machine Learning et de Deep Learning. Je reviendrai bien entendu sur les évolutions mentionnées ou pas dans cet article dans semaines et mois à venir. en attendant, vous pouvez vous reporter à cette page de la documentation en ligne d'ArcGIS Pro.


Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

2 commentaires :

Anonyme a dit…

Bonjour,

Quand peut-on espérer voir la version française ?

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

Comme à chaque version d'ArcGIS Pro, il va falloir patienter environ 2 mois avant de pouvoir installer le supplément français.