Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

ArcGIS Pro 2.3 est disponible (en anglais)

Première mise à jour de produit importante de l'année 2019 pour Esri, la version 2.3 (en anglais) d'ArcGIS Pro vient d'être mise en ligne. Beaucoup d'évolutions fonctionnelles ont été apportées dans cette nouvelle version, avec un effort particulier sur l'implémentation des idées soumises par les utilisateurs de l'application SIG centrale de la plateforme ArcGIS. Bien qu'il devienne difficile de faire un inventaire de ces nouveautés, je vous propose de découvrir les évolutions les plus notables.
  
 
    
Une nouvelle expérience à l'ouverture de Pro
  
Vous constaterez au démarrage d'ArcGIS Pro 2.3 qu'une nouvelle interface vous est désormais proposée. Celle-ci offre de nouvelles possibilités:
  • Possibilité de démarrer une session sans obligatoirement créer de projet. Le projet peut être enregistré ultérieurement si vous le souhaitez.
  • La liste des projets récents a été augmenté à 50 projets et vous pouvez désormais punaiser les projets les plus fréquemment utilisés pour vous assurer qu'ils resteront dans la liste.
  • Vous pouvez facilement configurer ArcGIS Pro pour toujours ouvrir le même projet ou simplement pour démarrer systématiquement sans créer de projet.    
         
     
A noter que vous pourrez maintenant ouvrir ArcGIS Pro en double-cliquant sur les types de fichiers suivants dans l'explorateur Windows : vos cartes (.mapx), vos paquetages de carte (.mpkx), vos mises en page (.pagx), vos couches de carte (.lyrx), et vos paquetages de couche (.lpkx).
   
  
Générer des rapports
   
La version 2.3 d'ArcGIS Pro introduit un nouveau type d'élément dans vos projets pour permettre la création et l'export de rapports. Une interface de conception vous permet de définir les différentes sections (en-tête de rapport, en-tête de page, détails, ...) et les éléments dynamiques ou statiques que vous souhaitez voir apparaître. 
      
        
Le rapport peut ensuite être exporté en tant que document PDF, enregistré en tant que fichier de rapport (.rptx) ou bien l'enregistré et le partagé avec les autres éléments à travers un paquetage de projet.
  

   
  
Deep Learning

ArcGIS Pro continue à s'enrichir de capacités de Machine Learning et d'outils vous permettant d'exploiter facilement des frameworks de Machine Learning externes. C'est le cas en particulier de la nouvelle boîte à outils "Deep Learning" qui est introduite en version 2.3 pour vous permettre de réaliser des classifications et de la détection d'objets à partir d'images. Fournis avec l'extension "Image Analyst", ces outils permettent la préparation automatique des données d'apprentissage pour vos modèles de Deep Learning (TensorFlow, CNTK et PyTorch). Ils vous permettent ensuite d'exécuter, depuis ArcGIS Pro, ces modèles à partir sur vos images pour récupérer en sortie les entités extraites directement dans ArcGIS.
 
   
Ces outils exploitent les capacités de votre environnement GPU pour exécuter les réseaux de neurones de vos modèles, que cette exécution soit locale ou distribuée comme par exemple avec ArcGIS Image Server.
 
   
Couches de flux (Stream Layers)

L'accès aux flux de données temps-réel via les couches de flux ArcGIS (Stream Layers en anglais) continue de s'améliorer en 2.3. Par exemple, vous pouvez désormais afficher des stream layers de polylignes et de polygones (en plus des couches de points déjà implémentées dans les versions précédentes).

Les couches de flux supportent dorénavant la récupération de données complémentaires (géométries ou attributs) via des relations avec d'autres services d'entités. Ainsi vous pouvez gérer deux types de services de flux dans ArcGIS Pro:

  • Des services de flux "attributaires" dans lesquels les géométries ne changent pas (stations de mesures) mais les attributs sont issus de tables reliées (les mesures) dans lesquelles les valeurs sont actualisées en permanence.
  • Des services de flux "spatiaux" dans lesquels la positions des entités évoluent en permanence (flotte de véhicules par exemple) et les attributs se trouvent dans des reliées avec des valeurs statiques (caractéristiques du véhicule, du conducteur, ...).
Les couches de flux ayant des capacités de tracking activées peuvent désormais afficher une trace basées sur les n précédentes positions.

   

 
LocateXT

Une nouvelle extension ArcGIS optionnelle nommée "LocateXT propose une série d'outils pour rechercher des informations de géolocalisation dans tout type de texte ou de document afin de créer des couches d'entités SIG correspondant à ces localisations géographiques.


LocateXT peut rechercher dans un texte saisie interactivement dans l'interface d'ArcGIS Pro ou dans des documents PDF ou Microsoft Office, des pages web, emails ou textes de réseaux sociaux. Deux outils de géotraitement sont disponibles ("Extract Locations from Document" et "Extract Locations from Text"). Ils sont donc aussi exploitables dans des scripts Python.
 
 
Support des cotations

Après le support des classes d'entités de type "Annotations", ArcGIS Pro supporte dorénavant la gestion complète des classes d'entités de type ""Cotations" ("Dimensions" en anglais). Stockées dans les Géodatabases ArcGIS, les cotations permettent de stocker et d'afficher sur la carte des longueurs et des distances spécifiques.

      

Outils de mise à jour 
 
Plusieurs nouveaux outils de mise à jour font leur apparition dans cette mise à jour:
    
      
  • L'outil "Divide" permet diviser les polylignes ou les polygones de votre couche selon différentes contraintes (nombre de parties, distances, superficies proportionnelles, superficies égales, ...).
     

       
  • L'outil "Fillet" permet de créer une jonction circulaire tangent à deux tronçons successifs d'une polyligne ou d'un polygone.
     

        
  • L'outil "Generalize" permet de réduire la complexité des tronçons d'une polyligne ou d'un polygone en supprimant des sommets tout en préservant la forme globale de l'entité.
     

         
  • L'outil "Split" intègre dorénavant un onglet "By Feature" pour pouvoir sélectionner une ou plusieurs entités devant être utilisées pour le découpage.
     
 
Règles attributaires
  
Les règles attributaires sont les règles définies par le propriétaire d'une classe d'entités dans le but d’améliorer l’expérience de mise à jour et d’aider à garantir l’intégrité des données. Vous pouvez les ajouter à un jeu de données afin de contraindre les configurations d’entités acceptables en fonction de critères d’attribut ou de géométrie indiqués et de renseigner automatiquement des valeurs attributaires. Elles sont créées sur des classes d’entités ou des tables spécifiques dans les Géodatabase Enterprise (pour l'instant) au niveau des sous-types (facultatif) et des champs via des expressions de script Arcade.

En version 2.3, ArcGIS Pro propose de nouveaux types de règles "batch calculation" et "batch validation" pour pouvoir évaluer des règles sur des entités existantes (et non plus uniquement lors de leur création ou mise à jour). Un nouveau panneau "Attribute Rules" a été mis au point pour vous permettre de configurer l'ensemble de vos règles attributaires. De cette interface vous pourrez désormais créer, modifier, supprimer, importer/exporter vos règles.

Une nouvelle notion de "Contingent attribute values" vous permet dorénavant de rendre certains valeurs d'un champ dépendante des valeurs d'un autre champ. A l'aide des domaines de valeurs et la définition de groupes de champs, vous pouvez maintenant décidé que la valeur sélectionner dans un champ va conditionner la valeur (ou le domaine de valeur) proposée dans d'autres champs de la table attributaire.


3D / BIM

Cette version 2.3 apporte de nombreuses nouveautés autour de la 3D.
Afin de simplifier la création des différents types de couches de scènes, des outils dédiés sont désormais disponibles:
Un nouvel outil "Create Mobile Scene Package" permet de créer un paquetage de la scène et des données associées pour un usage en mode déconnecté dans l'ensemble des applications ArcGIS

Un nouvel outil "Create Building Scene Layer Package" permet de créer une couche de scène spécialement conçue pour les couches issues de fichier BIM Autodesk Revit. Les "Building Scene Layers" permettent une meilleure performance d'affichage sur le web et surtout la conservation de la structure en familles/sous-familles des objets du modèle BIM.


Une nouvelle option est désormais disponible lors de la création de couches de scènes d'objet 3D pour préciser le type de compression des textures à utiliser lors de la création du SLPK.

Un nouvel outil de mesure permet de calculer interactivement des distances dans votre environnement 3D.


Un nouvel outil "Empirical Bayesian Kriging 3D" permet de réaliser des interpolations et des prédictions en 3D à partir de points.
   
   
   
Mises en page

Vous pouvez maintenant ajouter une grille de référence autour de votre carte pour la diviser en rectangles labélisés indépendamment du système de coordonnées.

     
Un vérificateur d'orthographe est désormais disponible dans l'environnement de mise en page afin de signaler les erreurs dans les éléments textuels (titre, paragraphe de texte, ...).
 
 
Symbologie
  
Dans ce domaine, beaucoup d'innovations ont encore été apportées dans cette mise à jour. Par exemple:
  • Lorsque vous appliquez un rendu de type "Valeurs uniques", "Dégradé de couleurs" ou "Couleurs non-classées" sur une couche de polygones, vous pouvez désormais préciser si le schéma de couleurs s'applique au remplissage ou au contour  des entités.
  • Vous pouvez maintenant modifier la forme des caissons (legend patch shape) des symboles linéaires ou surfaciques dans vos légendes.
     

      
  • Une nouvelle option sur les rendus par carte de chaleur permet d'utiliser une définition "constante" de la densité pour pouvoir comparer des densités entre deux zones géographiques distincts.  Ceci complète la méthode de définition de densité "dynamqie" qui recalcule un rendu de densité dès que l'étendue est modifiée.


      
  • Les symbologies de dictionnaire permet de symboliser des couches à l’aide d’un dictionnaire de symboles configurés avec plusieurs attributs. De nombreuses améliorations ont été apportées comme par exemple la possibilité de configurer le symbole pour pouvoir changer la couleur (light, medium ou dark) et pouvoir désactiver le symbole de contour.

  • De nouveaux de schémas de couleurs sont proposés dans le style système nommé "ArcGIS Colors".


  
   
Diagrammes

Un nouveau type de diagramme "Scatter plot matrix" a été ajouté pour permettre la visualisation de relations bivariées entre différentes combinaisons de variables numériques.

 
De nouvelles options ont été ajoutées pour contrôler l'apparence de vos diagrammes. Un onglet "Format" est accessible désormais dans les propriétés du diagramme avec, entre autres, une notion de thème personnalisé pouvant être appliqué à différents diagrammes pour homogénéiser vos rendus carto et graphique..



Géotraitements

Comme à chaque version, ArcGIS Pro propose de nouveau outils et améliore l'environnement d'utilisation de ces outils. Ci-dessous, quelques évolutions relatives à l'environnement de géotraitement:

  • La recherche d'un outil de géotraitement présente une nouvelle interface pour présenter les résultats avec plus de détails.

  • L'utilisateur peut désormais exploiter l'espace de travail "memory" pour la destination de ses classes d'entités et tables en sortie.
      
  • Il est dorénavant possible d'ouvrir plusieurs outils en même temps dans sa session ArcGIS Pro.
      
  • Vous pourrez choisir d'ajouter automatiquement le résultat d'un géotraitement dans une des vues (2D ou 3D) de votre projet.
       
  • Vous pouvez maintenant gérer le comportement à adopter sur les données sources d'une couche est écrasée par la ré-exécution d'un outil ou d'un modèle de géotraitement.
      
  • Vous pouvez ajouter un outil dans ModelBuilder en le recherchant directement via la commande "Insert > Tools" puis en double-cliquant sur l'outil souhaité.

 

Et bien d'autres évolutions encore...
 
ArcGIS Pro 2.3 propose des centaines d'autres améliorations que je peux décrire. Vous pouvez retrouver la liste complète de ces évolutions dans cette page de la documentation (penser à choisir la langue anglaise pour afficher la version 2.3 de l'aide en ligne).

La vidéo ci-dessous (en anglais) présente pas mal d'évolutions que je n'ai pas abordé dans cet article:

 
 
Installer ArcGIS Pro 2.3

Si vous utilisez ArcGIS Pro 2.2.x (ou antérieure) en version anglaise (sans avoir installé le supplément français) alors la mise à jour vers ArcGIS Pro 2.3 vous est proposée automatiquement à l'ouverture de l'application.

Si vous utiliserez ArcGIS Pro 2.2.x (ou antérieure) avec le supplément français, la mise à jour vers ArcGIS Pro 2.3 vous sera proposée lorsque le supplément français sera disponible (mars/avril 2019). Si vous souhaitez néanmoins installer la version 2.3, vous pouvez désinstaller le supplément français et la mise à jour 2.3 vous sera alors proposée au redémarrage de l'application.

Il est toujours possible de désinstaller entièrement la version actuelle d'ArcGIS Pro dont vous disposez et faire une nouvelle installation d'ArcGIS Pro 2.3 à partir des médias téléchargés depuis votre espace My Esri.
   

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article: