Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

Succès immédiat pour le modèle d'application GeoForm

Le succès d'une application tient souvent à sa simplicité et à son efficacité. C'est en tant la leçon que m'inspire le succès immédiat du nouveau modèle d'application GeoForm (en français "Formulaire Géographique") ajouté sur la plateforme ArcGIS Online lors de la mise à jour de septembre dernier. En effet, à peine en ligne, vous étiez déjà nombreux à l'utiliser et à nous faire part de vos remarques sur les souhaits d'évolutions lors de SIG 2014.


GeoForm, pour des processus de saisie plus simples

GeoForm est un modèle d'application configurable qui se distingue des autres modèles d'applications d'ArcGIS Online en ce sens qu'il n'est pas "geocentric". En effet, le principe est de configurer un formulaire web pour la saisie d'informations (texte, dates, valeurs numériques, ...) avec un des attributs correspondant à une localisation géographique. Le formulaire ainsi généré est directement lié à un Feature Service ArcGIS (hébergé sur ArcGIS Online ou dans votre ArcGIS Server). Les informations ainsi saisies peuvent être cartographiées et analysée dans différentes applications en temps réel.

Pour proposer un processus très simple de saisie à des personnes peu habituée à des interfaces cartographiques, GeoForm est une solution intéressante car elle permet de s'affranchir des approches dans lesquelles la carte est le point d'entrée pour la saisie d'une nouvelle information.
 


Une application utilisable par tous et partout !

A la différence de Collector for ArcGIS qui est une application native (c'est dire une apps iOS/Android qui s'installe sur l'appareil), GeoForm est un modèle d'application HTML5/JavaScript qui s'exécute dans un navigateur web. 

GeoForm est construit en "Responsive Design" avec le framework Bootstrap ce qui lui confère une gestion intelligente des redimensionnements et des styles des contrôles du formulaire en fonction de la taille des écrans ou vous l'utilisez (bureautique, tablette, smartphone,...).

Disponible en "Early Adopter" depuis le mois de juillet, il est officiellement supporté depuis la mise à jour de septembre d'ArcGIS Online et son code est téléchargeable sur Github comme pour tous les autres modèles d'application d'ArcGIS Online. Le modèle peut ainsi être personnalisé et déployé sur vos propres serveurs.


Comment ça marche ?

Le principe est très simple, il se déroule en 3 étapes:

  1. Vous devez tout d'abord préparer une carte web sur votre portail ArcGIS Online en utilisant au moins une couche d'entités sur laquelle les capacités de mise à jour sont activées.

     
      
  2. Une fois cette carte web finalisée, il vous suffit de la partager en tant qu'application web en utilisant le modèle "Formulaire Géographique".

     

     
  3. A l'aide de l'assistant de configuration, vous définirez ensuite le contenu et l'aspect du formulaire (titre, en-tête, look-and-feel, couche à mettre à jour, intitulés des champs de saisie,...). 


Une fois l'application finalisée, celle-ci s'utilisera dans n'importe quel navigateur web sur des postes bureautiques ou mobile disposant d'une connexion internet (à la différence de Collector for ArcGIS, l'application GéoForm ne peut pas fonctionner en mode déconnecté).

Exemple d'application GeoForm pour la saisie
d'incidents sur un réseau d'eau
Le futur du modèle GeoForm

Comme tous les autres modèles d'applications d'ArcGIS Online, le modèle GeoForm va continuer à évoluer au fil des mises à jour d'ArcGIS Online selon une Road Map qui se précise déjà. Voici quelques éléments qui sont d'ores et déjà évalués par Esri:

  • Une vue pour parcourir les éléments saisis sous la forme d'une carte et d'une liste
  • Des options plus avancées pour la gestion des pièces jointes
  • Amélioration des pop-up sur les contrôles du formulaire sur les appareils mobiles
  • Corrections de quelques bogues et amélioration de l'interface utilisateur

D'autres points qui sont à l'étude:

  • Disposer d'un mode "Auteur" et d'un mode "Utilisateur"
  • Pouvoir supporter plusieurs couches dans une même application
  • Permettre la saisie de ligne set de surfaces
  • Proposer des exemples de modèles de données pour créer ses Feature Service


Une présentation pour découvrir GeoForm par l'exemple

Une de mes collègues a réalisée cette présentation interactive (en utilisant d'ailleurs le modèle d'application Map Journal) qui vous permettra de découvrir l'application GeoForm à travers un exemple concret.




Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

6 commentaires :

Anonyme a dit…

Bonjour,
est il envisager une notification à l'adminsitrateur (mail, flux...) pour idenfifier les mises à jours utilisateurs.

En vous remerciant

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

A ma connaissance ce n'est pas dans la Road Map du template GeoForm mais il est assez simple pour l'administrateur de consulter les ajouts de données réalisés par les utilisateurs. Par exemple, en les visualisant et en les filtrant à travers une carte web qu'il aura préparé en y intégrant ce Feature Service.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Comment peut-on mettre en place un comportement conditionnel entre champs (questions en cascade) comme dans l'exemple par défaut de l'application?

En vous remerciant.

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

A ma connaissance, il n'est pas possible de faire des questions en cascade dans un GeoForm (si vous avez plus de détails sur l'exemple que vous avez vu je suis preneur). En revanche, la solution Survey123 permet de mettre en place des tests conditionnels et l'affichage de certaines questions selon les réponses précédentes.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Pour les questions en cascade dans un GeoForm, je pensais à l'exemple suivant : http://esri.github.io/geoform-template-js/
La sélection d'un choix dans le champs "Rating" débloque le champs "audience".
La solution Survey123 est très intéressante mais je cherche une solution web pour une saisie sans authentification.

En vous remerciant.

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

En fait dans GeoForm c'est un comportement automatique qui s'applique lorsque la classe d'entité possède des sous-types et des domaines de valeurs sur certains champs. Tout cela se paramètre dans la classe d'entités de la Géodatabase (avant de publier le Feature Service). Dans cet exemple, le champ "Rating" est le champs sur lequel sont basés les sous-types de cette classe d'entité. Il peut prendre les valeurs: 1,2,3,4 et 5. Le champ "Audience" est quand à lui associé à un domaine de valeurs: "Public", "Organization", "Both". Cette liste de valeurs possible pour ce champ pourrait être différentes selon la valeur des sous-types mais ce n'est pas le cas dans cette classe d'entités.

En espérant que ces explications sont assez claires.