Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

ArcGIS 10: Notion de couches de requêtes


Avec le développement des types spatiaux dans les principaux SGBD du marché, de plus en plus de données spatiales sont stockées directement dans les bases de données sans qu'elles contiennent forcement un modèle de données SIG avancé comme celui de la Géodatabase. Cependant, les utilisateurs d'ArcGIS peuvent avoir besoin d'accéder à ces données spatiales en tant que couches dans leurs applications. Pour répondre à ce besoin d'ouverture, ArcGIS 10 propose la notion de "couches de requêtes" (Query Layers).


En spécifiant simplement une requête SQL, l'utilisateur affiche le résultat de cette requête en tant que couche, sans opération d'import ou d'export de données. Cette couche est alors très dynamique car directement basée sur les tables de la base de données. Tous les opérateurs spatiaux proposés par le SGBD peuvent être utilisés dans la requête SQL. Si la requête SQL ne contient pas de colonne "spatiale", le résultat obtenu dans ArcGIS est une simple table.


D'un point de vue fonctionnel, les couches de requêtes offrent les mêmes possibilités que tout autre type de couche (étiquetage, symbologie, ensemble de définition, dimension temporelle, info-bulle, …), elles sont cependant accessibles uniquement en lecture.Les couches de requêtes peuvent être publiée par ArcGIS Server, elles sont alors exploitables comme toutes les autres couches du Map Service.

Les couches de requête peuvent être créées à partir d'Oracle, SQL Server, PostgreSQL, DB2 et Informix. Tous les types spatiaux proposés par ces SGBD sont supportés par ArcGIS 10.

Pour plus d'informations vous pouvez vous reporter à la vidéo ci-dessous ou à l'aide en ligne d'ArcGIS Desktop 10

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

2 commentaires :

Anonyme a dit…

Au niveau de la base de donnée (ex oracle) s'agit-il en réalité de « Vue »' ?
Et quelles sont les différances avec la commande SDE « sdetable -o create_view » ?

Treg

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

Les couches de requêtes sont construites directement sur des tables du SGBD contenant une colonne spatiale. Il n'y a pas de vue à construire, pas de composants SDE à installer ou de schéma SDE à créer dans la base de données. Il ne s'agit pas d'une Géodatabase mais d'une simple base de données (Oracle, SQLServer, PostgreSQL, DB2 ou Informix) ayant des données spatiales.