Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

ArcGIS Desktop 9.3 : Evolutions sur les représentations

Nous continuons notre série d'articles sur les nouveautés d'ArcGIS Desktop 9.3…

Apparues en version 9.2, les représentations cartographiques continuent à évoluer en version 9.3 pour apporter toujours plus de contrôle sur la qualité graphique de vos publications cartographiques.

C'est tout d'abord une série de nouveaux effets géométriques qui ont été ajoutés comme par exemple les effets Déplacer, Ondulation, Echelle, Polygone régulier, Polygone englobant, Rotation … Ces effets permettent de compléter les effets existant dans la version précédente pour effectuer à la volée des transformations des géométries de votre couche au moment de l'affichage.

La vidéo ci-dessous illustre deux de ces nouveaux effets pour créer des ombrages sur des entités surfacique et pour créer des effets d'ondulation sur des entités linéaires:
Visualiser cette vidéo

Une autre évolution notable concerne la gestion des symboles ponctuels superposés. En effet, dans certains cas, vous avez plusieurs entités ponctuelles à représenter mais leur proximité géographique engendre des conflits sur les symboles. Pour cela, vous disposez désormais en 9.3 d'un nouvel outil (situé dans la boîte à outils des représentations) pour régler ce type de conflit en "éclatant" les symboles de manière automatique selon différents algorithmes que choisira l'utilisateur.

La vidéo ci-dessous illustre l'utilisation de cette nouvelle fonctionnalité:


La notion de points de contrôle introduite dès la version 9.2 est très utilisée lorsque vous souhaitez gérer de manière très fine la coïncidence des symboles communs à des entités adjacentes ou connectées. C'est ce qui permet entre autre de faire coïncider les tiretés ou les pointillés sur les limites communes de deux polygones adjacents. En 9.3, un nouvel outil (situé dans la boîte à outils des représentations) vous permet désormais de générer automatiquement ces points de contrôle au niveau de chaque sommet des entités de la couche.

La vidéo ci-dessous illustre l'utilisation de cette nouvelle fonctionnalité:
Visualiser cette vidéo

D'autres améliorations ont été apportées en 9.3 pour gérer plus facilement ses représentations. Par exemple, vous pouvez contrôler plus facilement les règles de représentation qui sont affichées (ou pas) dans la table des matières ou dans la légende de la carte. Vous disposez également de nouveaux raccourcis clavier pour passer d'un outil à l'autre lors de la modification interactive de vos représentations. Dernier petit détail marquant, la prise en charge de l'édition WYSIWYG des représentations. Cela apportera un vrai confort de travail à ceux qui éditent manuellement une quantité importante de représentations.

La vidéo ci-dessous démontre cette dernière évolution:
Visualiser cette vidéo

Cette liste des évolutions concernant la gestion des représentations n'étant pas exhaustive, vous pouvez retrouver une description complète des nouveautés proposées par ArcGIS 9.3 dans le document de référence suivant.

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

2 commentaires :

Anonyme a dit…

Fidèle lecteur d'Arcorama depuis sa sortie, je suis persuadé que des blogs de cette qualité contribue à reduire la fracture technologique et numerique entre les pays. C'est pour cette raison que je trouve dommage que depuis quelques post, des videos sont systematiquement proposées , ce qui vu depuis la france ne doit poser aucun probleme, mais vu depuis des zones ou le haut debit n'est pas encore deployé, rends ce blog peu accessible.
Merci de ne pas oublier ceux qui sont de l'autre coté!

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

C'est effectivement un problème auquel nous ne pensons pas toujours. L'utilisation de vidéos dans notre blog est le seul moyen de montrer concrètement des séquences d’utilisation des logiciels que nous évoquons dans nos articles. Si votre problème concerne le débit.de votre connexion internet je crains de ne pas avoir de solutions alternatives à vous proposer. Ceci étant dit, nous envisageons de mettre en ligne sur YouTube des versions (encore) plus réduite de ces vidéos pour vous en faciliter l’accès. Enfin, pour vous rassurer, il n’est pas question d’utiliser systématiquement des vidéos dans nos articles mais seulement lorsque cela peut apporter un plus dans la compréhension de nos propos.