Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

ArcGIS Pro 2.1, une version majeure pour démarrer 2018

Si vous pensez qu'il y a peu d'innovations autour des solutions de SIG bureautiques, alors je vous recommande de regarder de plus près les récentes évolutions d'ArcGIS Pro, et en particulier la version 2.1 sortie la semaine dernière (en anglais). Depuis mi-2017 avec la version 2.0, ArcGIS Pro est désormais l'application bureautique de la plateforme ArcGIS majoritairement adoptée par les géomaticiens, les chargés d'études et les cartographes.
 
 
Même si ArcGIS Pro a toujours avancé très vite entre chaque mise à jour, cette version 2.1 est incontestablement la plus riche en innovations de l'histoire de cette (jeune) application. Les investissements en recherche et de développement autour d'ArcGIS Pro n'ont jamais été aussi soutenus, et ce n'est qu'un début car la Road Map d'ArcGIS Pro est très ambitieuse. Je vous propose donc un résumé (non exhaustif) des évolutions les plus notables de cette version 2.1.

  
Arrivée des "Utility Networks"

Il y a 15 ans, Esri innovait avec la mise à disposition dans la Géodatabase des "Geometric Networks" pour modéliser les réseaux d'énergie (gaz, eau, électricité, ...) ou télécom. Aujourd'hui, ce sont de nouvelles capacités de modélisation et d'analyse de réseaux complexes avec les "Utility Networks". Plus complets et plus souples, les "Utility Networks" permettent de modéliser, de mettre à jour et d'analyser tous les composants d'un système réseau complexe, ses aspects physiques, logiques et schématiques. Ceci à toutes les échelles (des composants internes d'un transformateur électrique à l'ensemble du réseau d'une région ou d'un pays. 
   
      
Autre innovation majeure, les "Utility Networks" sont plus ouverts car basés sur une architecture de service. Ceci offre de nouvelles options d'intégration dans les apps de la plateforme et d'interaction à travers les APIs et SDKs ArcGIS. En particulier, l'API Rest sur les "Utility Networks" permettent l'accès aux capacités les plus avancées de collecte, de mise à jour et d'analyse sur ce modèle de données évolué via des applications clientes très légères.
  
 
 
Une nouvelle extension: "Business Analyst"

Business Analyst Pro est une nouvelle extension permettant de faire différentes analyses de marchés sur vos points de vente, sur vos clients ou sur vos concurrents.  En exploitant les contenus socio-démographiques et économiques de la plateforme ArcGIS, combinés aux capacités de géocodage, de calculs d'itinéraires et de temps de parcours, Business Analyst Pro permet d'effectuer des analyses avancées et d'accéder en même temps aux rapports réalisés avec Business Analyst Online.
 

      
Une nouvelle extension: "Image Analyst"
 
L'extension ArcGIS Image Analyst permet la visualisation, l'analyse avancée de données d'imagerie,  la cartographie à partir d'imagerie stéréoscopiques, la segmentation et la classification avancée d'image, l'analyse et la collecte en espace image, la prise en charge d'algorithmes de traitement d'image personnalisés et l'utilisation de capacités de "machine learning" pour l'extraction d'objets.
 
   
         
Travailler en 3D

ArcGIS Pro permet désormais d'afficher des images stéréoscopiques et d'utiliser le mode d'affichage stéréo et les lunettes adaptées (lunettes anaglyphes Rouge/Cyan ou lunettes à obturation LC)
 
Affichage d'images stéréo dans ArcGIS Pro
              
Lorsque vous mettez à jour vos données dans des scènes 3D, vous pouvez vous appuyer sur une grille virtuelles afin de saisir ou modifier vos entités avec plus de précision. La grille est calibrée indépendamment du système de coordonnées de la scène (locale).
 
    
Trois séries d'outils d'analyse 3D interactifs sont dorénavant disponibles pour vous permettre d'appréhender les zones ou les lignes de visibilité entre un points d'observation et différentes cibles. Tous les paramètres d'observation (angles, distances, hauteurs, ...) sont modifiables interactivement et le résultats est recalculé à la volée en tirant profit des capacités graphiques de la GPU de votre ordinateur.

L'outil "Viewshed"  permet de visualiser le champ de vision.
  

L'outil "Dome" permet de générer un dôme et d'afficher à 360° sur ce dernier les zones visibles et invisibles depuis le point central.


L'outil "Line of Sight" permet de générer une ou plusieurs lignes de visibilité.

   
Vous pouvez désormais modifier la symbologie des couches de scène web (couches 3D issues d'un portail ArcGIS). Vous pouvez représenter les entités avec leur texture d'origine mais aussi avec un symbole unique, par valeurs uniques ou par dégradé de couleurs. Pour les couches de scène web de points, vous pourrez appliquer des symboles 3D.
     
   
Vous pouvez maintenant appliquer des ensemble de définition et des filtres sur les couches de scène.
 
Vous pouvez publier des couches de scène web de nuages de points à partir des formats suivants:  LAS, ZLAS (format LAS compressé et optimisé d'Esri), LAZ (format LAS compressé standard) et les jeux de données LAS (catalogues de fichiers LAS d'ArcGIS).
 
Les couches de scène contenant des nuages de points intérieurs sont désormais supportées.
 
Vous pouvez définir et utiliser des fenêtres contextuelles (Pop-ups) sur les couches de nuages de points.
 
Vous pouvez redéfinir la source de données des couches 3D affichées dans une scène.
 
Les scènes peuvent désormais être affichées en mode "perspective" ou "isométrique".
Vue Isométrique (à gauche) et Vue Perspective (à droite)
   
     
Visualisation et Cartographie

Les expressions permettant de définir l'altitude des entités d'une couche, les symboles basés sur des attributs et les valeurs d'extrusion peuvent maintenant se faire avec le langage Arcade.
  
Vous pouvez désormais ajouter à vos cartes et scènes des groupes de couches directement basés sur les sous-types d'une couche d'entités. Ceci permet à la fois une gestion plus simple de la visibilité de chaque sous-type mais également de pouvoir appliquer des symbologies différentes à l'intérieur de chaque sous-type. Par ailleurs, cette approche offre de meilleures performances d'affichage qu'avec une seule couche surtout lorsque la source de données contient de beaucoup d'entités.
 
  
Il est dorénavant possible de créer une nouvelle couche (sans copie de données) à partir des entités sélectionnées de la couche courante. Sur cette couche de sélection, il est possible d'annuler le filtrer pour afficher de nouveau l'ensemble des entités.
 
   
Vous pouvez ajouter un élément WFS de votre portail en tant que couche WFS dans votre carte ArcGIS Pro.
 
Vous pouvez changer les propriétés d'une couche WFS à l'aide d'un clic-droit sur la couche pour modifier, par exemple, le mode de connexion, l'ordre des axes, ou encore le nombre maximum d'entités retournées.
   
Désormais, vous pourrez copier une localisation géographique depuis la carte directement via un clic-droit.
 
    
Les géosignets proposent un champ "description" pour mieux documenter les cadrages que vous enregistrerez avec votre carte ou votre scène.
  
Le glisser-déposer de fichiers de données (shapefile, csv, excel, dwg, dgn, ...) depuis l'explorateur de fichiers de Windows vers une carte ou une scène ArcGIS Pro est désormais possible.
  
  
Symbologie
  
Pour représenter des quantités à l'intérieur de polygones, vous pourrez maintenant utiliser le type de symbologie par densité de points.
  
     
Vous pouvez désormais ajouter des éléments textuels avec vos symboles ponctuels. Le contenu du texte peut être basé sur les données de la couche ou sur expression.

Les couches d'entités linéaires calibrées en M (référencement linéaire) peuvent désormais être représentée à l'aide de hachures calées sur des intervalles de valeurs de calibration. Le symbole de hachure peut contenir des textes dynamiques reliés aux valeurs de calibration.
      
     
Vous pourrez désormais utiliser des classes de relation pour contrôler les masques que vous gérez sur les niveaux d'entités.
 
Lorsque vous connectez les propriétés de couleur d'un symbole aux attributs de votre couche, vous pouvez maintenant utiliser tous les modèles de définition de couleur supportés par ArcGIs Pro y compris les codes couleurs CSS Niveau 3.
  
De nouvelles options sont disponibles pour améliorer les performances et la qualité d'affichage lorsque vous travaillez avec des symboles ponctuels en partie transparents dans des scènes.
  
    
Mise en page

Les grilles et les graticules proposent maintenant des composants supplémentaires comme les lignes de rappels, les points d'intersection, l'étiquetage vers l'intérieur, les étiquettes de coin de carte,...

Après les diagrammes dynamiques en version 2.0, vous pouvez dorénavant ajouter des tables dynamiques dans vos mises en page. Vous disposerez pour cela d'options pour ordonner les champs, leur espacement, le style des en-têtes, des lignes et des colonnes.
  
    
   
Tuiles vectorielles
   
Les couches de tuiles vectorielles générées à partir d'ArcGIS Pro peuvent désormais contenir des symboles dont la couleur, la rotation, la transparence et la taille varie.
   
Les couches ayant des symbologies basées sur les données sont maintenant supportées.
   
Les paramètres de rotation des étiquettes sont dorénavant supportée lors de la création de tuiles vectorielles. 
  
Les propriétés de placement des étiquettes dans les couches de polygones sont désormais utilisées pour améliorer le positionnement des étiquettes dans les tuiles vectorielles.
   
   
Tables
  
Vous pouvez désormais utiliser le langage d'expression Arcade pour calculer les valeurs des champs.
  
Vous pouvez sélectionner plusieurs colonnes dans les tables puis les réordonner, les afficher, les masquer ou les supprimer en une seule fois.
  
    

Textes
  
La conversion d'étiquettes en annotations est supportée désormais sur les cartes ayant un facteur de rotation.
   
Vous pouvez maintenant réordonner les différentes classes d'étiquettes dans l'onglet "Etiquettes" de la table des matières simplement par glisser-déposer. Il possible dorénavant de copier-coller les propriétés d'étiquetage d'une classe d'étiquette à une autre.
  
Vous pouvez désormais accéder aux propriétés d'une classe d'étiquettes via l'onglet "Etiquettes" de la table des matières à partir du menu contextuel sur la classe d'étiquettes.
   
  
Fenêtres contextuelles (Pop-ups)
  
Les fenêtres contextuelles intègre désormais une options pour définir un intervalle de rafraichissement pour permettre l'actualisation automatique de certains contenu comme, par exemple, une image du trafic routier.

D'autre part, vous pourrez maintenant utiliser des expressions Arcade pour aller encore plus loin dans la personnalisation de vos fenêtres contextuelles.

 
 
ModelBuilder
   
ModelBuilder continue d'évoluer pour vous aider à gérer plus facilement vos traitements avancés. Un nouvel outil "Report" permet de consulter, sous la forme d'un tableau, l'ensemble des variables et des outils de votre modèle de géotraitement. Vous pouvez filtrer sur certains types d'éléments (outils, paramètres des outils, variables en entrée, variables en sortie, ...) pour une meilleure compréhension des modèles les plus complexes.
    
  
Plusieurs nouveau connecteur logiques ont été ajoutés pour vous permettre de modéliser des flux de géotraitements avec des branchements de type "If...Then...Else...".
  
    
Des amélioration sur la présentation des groupes a été réalisée en version 2.1. Pour mémoire, dans ModelBuilder, les groupes permettent de rassembler des outils par unités logiques afin de pouvoir les minimiser/maximiser dans le modèle et gagner ainsi en visibilité.
 

     
La recherche d'un élément particulier dans un modèle a été améliorée en permettant le filtrage des résultats, en autorisant l'utilisation d'expressions régulières et offrant la possibilité de naviguer dans les différents résultats.
   
   
    
Analyses / Géotraitements 
  
Plusieurs outils de géotraitement faisant de la mise à jour de données sur des couches d'entités ou  sur des tables proposent désormais de faire ces modifications dans le cadre d'une session de mise à jour. Ceci permet des opérations d'annulation (avec les outils Enregistrer/Annuler du ruban de mise à jour d'ArcGIS Pro).
  

L'historique des géotraitements exécutés se trouve dorénavant dans un onglet dédié de la fenêtre "Catalogue".
  
  
Vous pourrez désormais glisser/déposer des fichiers depuis l'explorateur Windows afin de remplir les paramètres en entrée des outils de géotraitement.
  
Les outils de géotraitement supportent les couches et les sous-couches basées sur des sous-types. Vous pouvez travailler sur l'ensemble des sous-couches ou sur chaque sous-couche individuellement.

Les outils de géotraitement supportent les couches de sélection. Ils ne traitent alors que les entités faisant partie du filtre de sélection. 
   
Trois nouveaux outils de statistique spatiale ont été ajoutés au jeu d'outil "Mapping Clusters":
- Denstiy-based Clustering
  
Beaucoup d'autres évolutions sont à noter dans les différentes boîtes à outils d'ArcGIS Pro, vous les retrouverez dans la page "What's new" de la documentation en ligne (en anglais pour le moment).
     
    
Diagrammes
   
Un nouveau type de diagramme "QQ plots" a été jouté pour permettre la comparaison de plusieurs distributions de valeurs.
     
          
Dorénavant, un clic-droit sur un champ numérique dans une table vous permettra d'ouvrir un histogramme pour afficher la distribution des valeurs de ce champ.
    
   
Vous pouvez désormais appliquer une transformation logarithmique ou par racine carrée sur les valeur d'un histogramme. Vous pouvez également afficher une courbe de distribution normale en superposition de vos valeurs. 
    

Il est maintenant possible de créer un histogramme à partir d'une couche raster et non plus uniquement à partir d'une table ou d'une couche d'entités. 

Plusieurs améliorations ont été apportées autour du filtrage des valeurs sur les axes, le formatage des valeurs numériques.

Il est maintenant possible de stopper l'affichage d'un diagramme à l'aide d'un bouton prévu à cet effet.
  
   
Géodatabase

Un nouvel ensemble d'outils "Attributes Rules" fait son apparition pour vous permettre de gérer les  règles attributaires sur les champs des classes d'entités d'une Géodatabase (Enterprise pour le moment). La notion de "règle attributaire" est un concept très attendu des administrateur de données car elle permet de modélisé, au niveau de la base de données, des règles concernant la validation ou le calcul automatique d'un champ d'une table. Grâce à ce nouveau mécanisme, vous pourrez mettre en place des champs calculés (comme dans Excel !!!) ou encore 
  
Exemple de règle attributaire de type "Calcul de valeur"
  
Exemple de règle attributaire de type "Validation de valeur"
     
Un nouvel outil "XY Table to Point" permet de faire l'équivalent de l'outil "Make XY Event Layer" mais en créant directement en sortie une classes d'entités dans une Géodatabase et non pas une couche.
  
Les outils "Check Geometry" et "Repair Geometry" support désormais les validations OGC.
  
Deux nouveaux outils "Create Database Sequence" et "Delete Database Sequence" vous permettent de créer et de supprimer des séquences dans des tables de votre Géodatabase Enterprise depuis ArcGIS Pro (ou des scripts ArcPy).
  
Vous pouvez dorénavant créer la structure d'une Géodatabase Enterprise dans une base de données SAP HANA. Cette nouvelle étape complète l'implémentation du stockage de données géospatiales dans les bases de données "in-memory" sur le cloud de SAP entamée depuis quelques années.
    

ArcGIS Pro 2.1 supporte le nouveau modèle de versionnement "branch versioning" introduit en version 10.6 d'ArcGIS Enterprise. Il s'agit d'un modèle de versionnement proche du modèle existant "traditional versioning" mais conçu pour mieux répondre aux workflows de mise à jour multi-utilisateur via des services d'entités. Je détaillerai cette évolution dans un prochain article dédié.
   
 
Les extensions
 
Les évolutions sont également nombreuses en ce qui concerne les extensions (Image Analyst, Spatial Analyst, Network Analyst, 3D Analst, GeoStatistical Analyst, Data Reviewer, Workflow Manager,...). Je ne les détaille pas dans cet article mais je vous recommande la lecture des rubriques correspondantes dans la page "What's New" de la documentation en ligne.
 
 
Conclusion

Loin de lister toutes les nouveaux, j'espère que les évolutions mentionnées à travers cet article vous inciteront à passer en version 2.1 et, pour ceux qui utilisent encore ArcMap, vous donneront envie de vous y mettre au plus vite. Pour l'instant ArcGIS Pro 2.1 (interface et documentation) sont encore en langue anglaise, le supplément français devrait être disponible au mois de mars.
  

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

4 commentaires :

Anonyme a dit…

Une grosse évolution en effet mais qui ne supporte plus l'ECW... :(

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

Ce problème (pour ArcGIS Pro 2.1 et ArcMap 10.6) est connu et en cours de traitement par Esri. Comme vous le savez probablement le format ECW est un format propriétaire qui nécessite l'intégration d'un SDK fourni par le détenteur de la licence ECW (Hexagon) dans ArcGIS. De ce que j'ai compris des infos à ma disposition, une incompatibilité entre ce SDK et la version des compilateurs utilisés par Esri (VS2017) dans la version 10.6 d'ArcGIS est à l'origine de ce problème. Esri et Hexagon travaillent sur la résolution de ce bug, un correctif sera disponible dès que possible. Esri a toujours recommandé l'usage du format JPEG2000 plutôt qu'ECW, n'hésitez pas utiliser ce type de format, en attendant, si c'est possible dans votre cas. Sinon, toujours en attendant, l'utilisation d'ArcMap 10.5.1 (ou antérieure) ou d'ArcGIS Pro 2.0.

Pour de tels sujets, n'hésitez pas à contacter le support technique d'Esri France.

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

Pour information, un patch corrigeant ce problème pour les applications classiques d'ArcGIS Desktop 10.6 (ArcMap, ArcCatalog, ...) est désormais disponibles: https://support.esri.com/en/download/7583

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

Pour information, le patch 2 pour ArcGIS Pro 2.1 est désormais en ligne. Il corrige, notamment, le problème relatif à l'accès aux fichiers ECW.