Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

ArcGIS 10: Affichage haute-performance dans ArcMap

Parmi les nouveautés d'ArcGIS 10, la notion de "couches de fond de carte" sera probablement une des plus appréciées par les utilisateurs d'ArcView, d'ArcEditor ou d'ArcInfo. L'idée est de proposer un nouveau mode d'affichage très performant pour certaines couches de votre carte.

Dans une carte ArcMap, on peut généralement distinguer deux types de couches:
  • les couches d'habillage qui servent essentiellement de fond de carte, elles évoluent assez peu souvent.
  • les couches opérationnelles (ou métiers) dont les entités sont requêtées, sélectionnées, mises à jour, … où pour lesquelles la source de données évolue régulièrement.
En version 10, ArcMap propose un nouveau mécanisme d'affichage pour ces couches de référence qui constituent votre fond de carte. Ce dispositif innovant dans les logiciels SIG permet un affichage continu et immédiat du fond de carte lors des opérations de déplacement et de changement d'échelle sur la carte.

Comment créer une couche de fond de carte ?

Rien de plus simple, vous ferez un clic droit sur votre bloc de données puis vous exécuterez la commande "Nouvelle couche de fond de carte". Un nouveau type de couche sera alors créé dans la table des matières. Ce dernier se comporte comme un groupe de couches dans lequel vous placerez toutes les couches (vecteur, raster, services web, …) que vous souhaitez afficher en haute-performance.
javascript:void(0)
Quels avantages ?

Les couches de fond de carte permettent un affichage rapide de l'étendue courante mais également très fluide lors des déplacements avec un mécanisme d'anticipation et de tuilage de l'affichage. Cette vidéo (HD) illustre rapidement l'usage des couches de fond de carte.


On peut noter également que le moteur d'affichage des couches de fond de carte offre également des avantages en terme de qualité de rendu en particulier sur la gestion de l'anti-aliasing

Quels inconvénients ?

Comme souvent en informatique, les avantages apportés s'accompagnent en contrepartie de quelques contraintes. Lorsqu'une couche est placée dans les couches de fond de carte, celle-ci n'est plus exploitable par les fonctions de consultation, de requête, de sélection ou encore de mise à jour. De même toutes ses propriétés d'affichage (symbologie, étiquettes, …) ne peuvent plus être modifiées. D'autres contraintes existent également sur les capacités de projection à la volée et sur certaines sources de données comme les fichiers CAO/DAO ou les couches complexes (topologie, réseaux, terrain).

Il est important de noter qu'à tout moment une couche peut être retirée de cet ensemble de couches de fond de carte et replacée ailleurs dans la table des matières pour reprendre un comportement standard. Elle peut alors être utilisée normalement et replacée ultérieurement en tant que couche de fond de carte.

Cas des couches raster

Même si les couches raster peuvent tout à fait être gérées en tant que couches de fond de carte, il est préférable d'accélérer individuellement leur affichage sans les déplacer dans une couche de fond de carte. Pour cela, on affichera la nouvelle fenêtre "Analyse d'image" et on indiquera les couches raster à accélérer à l'aide de l'option "Accélérer" située dans le menu contextuel.

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

2 commentaires :

Anonyme a dit…

Bonjour,

Fonctions intéressantes, qui soulèvent quelques questions : un cache est-il généré lors de la création du fonds de carte ? Si oui, où est-il stocké ? Dans le profil de l'utilisateur ? Par ailleurs, pour l'accélération individuelle des couches raster, fait-on appel aux capacité de la carte graphique (et dans ce cas, quid de la gestion sous Citrix) ou est-ce aussi une gestion de cache ?

Merci,

Arnaud

Gaëtan Lavenu a dit…

Un cache est effectivement généré dès lors qu'au moins une couche est ajoutée en tant que fond de carte. Ce cache peut être paramétré et géré par l'utilisateur via la commande "Personnaliser > Options Arcmap" à partir de l'onglet "Cache d'affichage". En particulier, la taille maximum et le répertoire de stockage de ce cache peut être spécifié par l'utilisateur.