Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

Les grands thèmes d'ArcGIS 10 - 1/8

J'entame aujourd'hui une série d'articles pour évoquer les grandes thématiques notables de la version 10 d'ArcGIS. Je reviendrais beaucoup plus en détails sur certaines de ces nouveautés durant les semaines à venir.

Une productivité décuplée

Lorsque l'on utilise un outil professionnel tel qu'ArcGIS, en faire toujours plus en moins de temps est un enjeu important dont l'utilisateur perçoit au quotidien les évolutions. Même si il s'agit d'un axe d'évolution récurent, dans cette nouvelle version d'ArcGIS, ESRI a repensé de nombreux points des interfaces utilisateurs des applications bureautiques afin de vous faire gagner du temps.

En rendant les éléments plus faciles à trouver, grâce au moteur d'indexation des ressources et à la nouvelle fenêtre de recherche, l'utilisateur accède plus rapidement à ses cartes, ses données, ses outils, … et avance plus rapidement sur son projet. Dans le même ordre d'idée, la fenêtre du catalogue désormais présente dans ArcMap, permet à l'utilisateur de basculer de la gestion de ses ressources à leur utilisation dans la carte sans changer d'application.

L'amélioration de la productivité passe aussi par la réduction du nombre de clics (nouvel environnement de mise à jour, table des matières remodelée, accès aux outils de Géotraitement dans des menus personnalisables…).

Enfin, ArcGIS 10 présente des évolutions d'architecture notables qui rendent les applications vraiment plus performantes qui se traduisent par un confort et une productivité accrue. Par exemple, ArcMap dispose maintenant d'un mécanisme d'affichage haute-performance permettant un rendu très fluide des fonds de carte qui changeront incontestablement l'expérience des utilisateurs d'ArcMap. Un dernier exemple notable, ArcGIS 10 permet l'exécution en arrière-plan des Géotraitements ce qui permet à l'utilisateur de continuer à travailler dans son application pendant l'exécution d'un ou plusieurs outils, modèles ou scripts.


Voici donc quelques exemples d'évolutions qui amélioreront la productivité de l'utilisateur dans ArcGIS 10. Bien d'autres innovations vont dans ce sens, notamment autour d'ArcGIS Server et d'ArcGIS Mobile. Nous aurons l'occasion de revenir sur ce sujet.

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

4 commentaires :

zeitoun a dit…

Afin de préparer la migration avec anticipation, peut-on savoir quelle est la configuration optimale PC 32 bits (XP ou serven) pour faire tourner ArcGIS Desktop 10 dans un environnement de production ?

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

Tous les prérequis pour ArcGIs Desktop sont détaillés sur le centre de ressources ArcGIS:

http://resources.arcgis.com/content/arcgis-desktop-system-requirements

Anonyme a dit…

Bonjour

C'est le minimum recommandé par ESRI donc pas réellement une réponse utile. Je repose la même question : Qu'elle est la configuration intéressante pour faire rouler ARCVIEW 10 avec plus de 100 Gmb d'image sur un seul MXD.

Marc Cloutier

Gaëtan Lavenu a dit…

Ce sont effectivement les recommandations minimum, être au dessus est toujours plus confortable. Pour ce qui est de la version 10, elle n'est pas plus gourmande en ressources machine que la version 9.3, car il s'agit du même socle technologique. Sur certains points vous obtiendrez, à configuration équivalente, de bien meilleures performances:

- Par exemple, l'usage du multi-thread pour les géotraitements permet des gains importants.

- Le nouveau moteur d'affichage d'ArcMap est particulièrement impressionnt en terme de performance pour toutes les couches vectorielles relativement statiques mais aussi et surtout sur les couches raster.

- Enfin, le nouveau modèle de données raster (les mosaïques) offre des gains de performance très appréciables en particulier sur les gros volumes de données.