Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

20 questions à propos d'ArcGIS Online

Depuis près de 5 ans, la plateforme géospatiale sur le Cloud d'Esri propose des contenus et des fonctionnalités qui permettent aux utilisateurs SIG et à de nouveaux profils d'utilisateur non-spécialistes de la cartographie de créer et de partager des cartes. Il y a 1 an, ArcGIS Online prenait véritablement toute sa dimension en permettant à chaque organisation de privatiser la plateforme pour gérer ses ressources au sein de son propre portail, le tout en mode Saas. Nous avons eu l'occasion de le montré lors de la conférence SIG 2013, de nombreuses organisations ont déjà déployé des portails pour leur organisation.


L'adoption de ces nouvelles capacités de géoportail sur le Cloud s'accélère puisque, depuis la version 10.2 d'ArcGIS, tous les utilisateurs d'ArcGIS Desktop disposent d'un compte leur permettant d'utiliser le portail de leur organisation (voir cet article d'arcOrama). Il m'a donc semblé que c'était le bon moment pour soulever les questions que vous pouvez encore vous poser sur la plateforme de Cloud d'Esri. Voici donc 20 questions/réponses à propos d'ArcGIS Online.


1. ArcGIS Online, c'est quoi exactement: des ressources en lignes, un portail ou une plateforme d'hébergement de services ?

En fait, c'est tout ça à la fois. ArcGIS Online propose des ressources en ligne (fond de carte, services web fonctionnels, modèles de données, modèles d'applications, ...) gérés par Esri pour les utilisateurs ArcGIS. ArcGIS Online c'est un portail mondial de ressources géographiques et chaque organisation peut disposer d'une instance totalement privée de ce portail pour gérer de manière sécurisée ses propres ressources. Enfin, ArcGIS Online c'est également une plateforme sur le Cloud qui permet à chaque utilisateur d'une organisation, sans autre outil qu'un navigateur web, de publier des services web géographiques et de les consommer dans différentes applications web, mobiles ou bureautiques.


2. Quelle est la différence entre le portail ArcGIS.com et le portail de mon organisation ?

ArcGIS.com est le portail de la plateforme ArcGIS Online. C'est à partir de ce frontal web que les utilisateurs (titulaire d'un abonnement ou pas) accèdent aux ressources publiques d'ArcGIS Online. Lors que vous disposez d'un abonnement d'organisation, bien que reposant sur la même plateforme, le portail de votre organisation possède une URL spécifique et n'est pas (par défaut) visibles des autres utilisateurs de la plateforme.


3. Est ce que les ressources que j'héberge sur ArcGIS Online sont accessibles à tous ?

Lorsque vous hébergez des ressources sur ArcGIS Online (données, documents, services, cartes, applications, ...), celles-ci sont privées et donc accessibles uniquement à l'utilisateur qui les publie. En fonction de vos besoins, vous pouvez ensuite partager ces ressources avec différents groupes d'utilisateurs de votre organisation, avec tous les utilisateurs de votre organisation ou même avec le grand-public (utilisateurs anonymes).


4. Au delà des ressources de mon organisation, quelles sont les services et les contenus que me propose par défaut ArcGIS Online?

ArcGIS Online est une plateforme qui vous permet d'héberger vos contenus (données, documents, cartes, services, applications, ...) dans un environnement sécurisé. Mais ArcGIS Online c'est plus que ça, c'est également des services et des contenus prêts à l'emploi qui n'ont pas d'équivalent sur le marché aujourd'hui. 

Tout d'abord, quelle que soit l'application que vous utilisez, vous pouvez consommer différents fonds de carte mondiaux (basemaps)  dont une carte routière, une carte du trafic routier temps-réel, une carte topographique, une couverture d'imagerie, une carte océanographique, une carte en nuance de gris pour mettre en avant vos données métiers, une carte du relief et d'altitude, une mosaïque de scènes Landsat à différentes dates depuis 30 ans...



ArcGIS Online propose également des contenus socio-éco-démographiques sous la forme de milliers d'indicateurs homogènes sur de nombreux pays du monde à des échelles parfois très fines (bientôt à l'IRIS sur la France par exemple). Ces indicateurs sont accessibles pour faire du Géo-enrichissement c'est à dire enrichir (compléter) vos propres données avec les indicateurs fournis par la plateforme.


Enfin, ArcGIS Online propose des services fonctionnels comme le géocodage (standard et inverse), le calcul d'itinéraires, le calcul d'isochrones, le calcul de tournées, la recherche de proximité, le calcul d'altitudes, la génération de profils d'altitudes, ainsi qu'une série d'opération d'analyse spatiale (croisement, agrégation, géostatistiques, ...).


5. Puis-je créer des cartes web contenant des services extérieurs à ArcGIS Online ?

Oui, les cartes web que vous créez sur ArcGIS Online peuvent être composées de nombreux types de contenus. Elles peuvent contenir des services web issus d'ArcGIS Online (ceux d'Esri, ceux de votre organisation ou ceux partagés par d'autres utilisateurs) mais également des services web issus d'ArcGIS Server, des services web OGC (WMS ou WMTS), des flux KML, des flux GeoRSS, des flux CSV, des flux GPX, ....


Au delà des services web, on peut également ajouter des éléments géographiques sous la forme d'éléments graphiques. Ils seront alors statiques et propres à chaque carte. Pour cela vous pouvez importer des shapefiles ou des fichiers CSV contenant un localisant (X/Y ou adresse).


6. Expliquez-moi la notion d'abonnement et de crédits ?

Comme sur toute plateforme informatique, certaines opérations sur ArcGIS Online nécessitent la mise en oeuvre d'infrastructures de stockage, de calcul, de sécurisation, d'acheminement... qui ont évidement un coût. 

Une large partie de ces coûts est couverte par l'abonnement auquel vous souscrivez pour disposer de vos comptes utilisateurs d'organisation. Par exemple, ce qui est pris en charge dans votre abonnement:
- l'usage des fonds de carte de la plateforme ArcGIS Online
- l'accès aux informations de trafic routier temps-réel
- les transferts depuis/vers la plateforme
- la bande passante consommée par les utilisateurs accédant à vos ressources
- le chargement sur la plateforme de tuiles de caches déjà calculées
- l'utilisation du service GeoSearch (localisation par adresse, nom de lieu, POI, ...) dans une carte web
- l'utilisation de groupes pour organiser le partage de ressources
- le référencement et la documentation de ressources sur la plateforme
- la personnalisation du portail de l'organisation (pour les comptes en ayant le privilège)

L'autre partie de ces coûts est directement liées à la consommation de certaines opérations ou fonctionnalités de la plateforme, elle est facturée via des crédits. Chaque organisation dispose de crédits qu'elle peut ainsi consommer selon ses besoins. Par exemple, ce qui consomme des crédits:
- la génération du cache pour service de carte tuilé (Tiled Map Service)
- le stockage de tuiles d'une service de carte tuilé
- le stockage des données d'un service de carte vectoriel (Feature Service)
- le géocodage (ou géocodage inverse)
- le calcul d'itinéraires (simple ou optimisé), d'isochrones, de tournées, de proximité
- l'accès aux cartes socio-démographiques ArcGIS Online
- les opérations de GéoEnrichissement, la génération d'infographies et de rapports
- les opération d'analyse spatiales

Sur les pages suivantes, vous trouverez plus d'information sur la consommation de crédits et comment les estimer. En cas de doutes ou si vous souhaitez des conseils sur les bonnes pratiques, rapprochez-vous de vos interlocuteurs habituels ou du support technique Esri France.


7. Comment puis-je suivre ma consommation de crédits ?

ArcGIS Online dispose d'une interface d'administration qui vous permet de connaître en permanence la consommation de crédits pour l'ensemble de l'organisation. Différents filtrages sont possibles pour connaître en détails la consommation par période et par type d'opération. Par ailleurs, chaque utilisateur peut également suivre la consommation de chacune de ses ressources en crédit mais également, même si cela ne consomme pas de crédit, en nombre de requêtes et en terme de bande-passante.



8. Est-il possible d'utiliser ArcGIS Online sans abonnement ?

Oui, ArcGIS Online est accessible à des utilisateurs ne disposant pas d'un compte d'organisation. On peut distinguer deux scénarii.

Un utilisateur peut accéder à la plateforme avec un compte public (via cette URL) et accéder ainsi aux milliers de contenus publics publiés sur ArcGIS Online.  Dans la limite de 2 Go de stockage, il pourra publier des contenus (données, documents)  et créer des cartes et des applications,...). Il pourra les garder privées ou les partager de manière publique. Il pourra utiliser la notion de groupes mais uniquement pour organiser ses données, ces groupes seront obligatoirement publics. En revanche il ne pourra pas publier et héberger de services web sur la plateforme. Il ne pourra pas afficher les services de trafic routier et ne pourra pas exploiter les services consommant des crédits. Il ne pourra pas partager ses ressources avec des groupes particuliers d'utilisateurs autres que des groupes publics auxquels il appartient. On notera enfin qu'un compte public peut rejoindre une organisation. Il ajoutera alors automatiquement ses contenus à ceux de l'organisation, ce compte de vient alors un compte d'organisation.

Un utilisateur peut également accéder à ArcGIS Online sans aucun compte c'est à dire de manière anonyme (via cette URL). Il pourra uniquement consulter (le cas échéant télécharger) l'ensemble des ressources publiques de la plateforme et ne pourra pas publier de ressources. 

Une autre présentation des différences entre un compte public et un compte d'organisation se trouve ici sur le site web d'Esri.


9. Si mes cartes web sont largement utilisées, comment vais-je maîtriser ma consommation de crédits ?

Le succès de vos cartes web, de vos services web ou de vos applications web n'a absolument aucun impact sur la consommation de crédits. En effet, contrairement à d'autres plateformes, sur ArcGIS Online le nombre d'accès à vos ressources n'impact pas la consommation des crédits. Par exemple, si vous rendez publique une carte web basée sur des services hébergés ArcGIS Online, elle pourra être consultée 1 fois ou 100 000 fois par jours, il ne vous en coutera que le nombre de crédits correspondant au stockage des données sources de ces services, constant et connu d'avance. 


10. Puis-je publier un service de carte tuilé sans faire calculer les tuiles par ArcGIS Online ?

Oui, ArcGIS Desktop (Basic, Standard, Advanced) propose depuis la version 10.1 un outil de géotraitement permettant de générer un paquetage de tuiles (fichier *.tpk) à partir de votre carte ArcMap. Ce dernier peut ensuite être téléchargé sur ArcGIS Online pour créer votre service de carte tuilé (voir le détails ici)

L'avantage est que vous évitez alors de consommer des crédits pour la génération des tuiles sur ArcGIS Online et que vous n'avez pas à télécharger les données sources de votre carte sur la plateforme pour réaliser cette opération de calcul de cache. L'inconvénient c'est que le temps de génération des tuiles est souvent plus long sur votre poste bureautique que sur l'infrastructure de Cloud d'Esri particulièrement adaptée à ce type de traitements parallélisés. 



11. Peut-on utiliser ArcGIS Online pour faire de la collecte et de mise à jour de données ?

Oui, comme avec ArcGIS Server, ArcGIS Online permet la publication de services d'entités (Feature Services) qui peuvent être configurer pour pouvoir prendre en charge l'ajout, la suppression et la modification des données attributaires et géométriques. De nombreuses applications clientes web, bureautiques ou mobiles ArcGIS exploitent ce type de services pour faire de la collecte ou de la mise à jour de données dans différents contextes. Des options permettent également de tracer l'utilisateur et la date de dernière mise à jour de chaque entité de manière automatique. On notera enfin que les données ainsi collectées et mises à jour peuvent tout à fait être téléchargées à partir de la plateforme pour être réintégrées dans des bases de données locales de votre organisation. 


12. Peut-on utiliser ArcGIS Online pour faire de l'analyse spatiale sur mes données ?

Oui, la plateforme propose de plus en plus de fonctionnalités pour réaliser des analyses et des traitements spatiaux sur les données chargées sur la plateforme. Différentes familles de fonctions en ligne sont proposées:
- synthèse/agrégation de données
- enrichissement de données
- analyse de répartition spatiale et de proximité
- gestion et extraction de données

Ces différentes capacités sont détaillées dans cette page de la documentation.



13. Sur ArcGIS Online, puis-je référencer des documents ou des fichiers qui ne sont pas dans des formats SIG ?

Oui, ArcGIS Online permet de référencer de nombreux types de ressources et d'y associer des métadonnées (titre, desccription, résumé, droit d'usage, mots-clé, ...). Plus de 50 formats sont supportés parmi lesquels on pourra noter les formats non-SIG suivants: 
- fichier image (.jpg, .jpeg, .png, .tif, .tiff),
- document Microsoft Excel (.xls, .xlsx),
- document Microsoft PowerPoint (.ppt, .pptx),
- document Microsoft Visio (.vsd), document Microsoft Word (.doc, .docx)
- fichier PDF (Portable Document Format) (.pdf)

On notera que certains formats ne sont autorisés que si l'on dispose d'un compte d'organisation.


14. Peut-on référencer sur ArcGIS Online des applications métiers internes à mon organisation et doivent-elles utiliser des technologies Esri ?

Toute application accessible via une URL peut être référencée sur un portail ArcGIS Online. Comme toutes les autres ressources vous pourrez lui associer des métadonnées pour qu'elle soit trouvée par les outils de recherche. Les applications référencées sur votre portail n'ont pas besoin d'être basées sur des technologies Esri. En revanche, il est de votre responsabilité de vous assurer que cette ressource est bien accessible au regard des utilisateurs avec lesquels vous partagez cette application.

Même si généralement c'est l'inverse que l'on recherche, les applications internes peuvent tout à fait dépendre d'un système d'authentification différent de celui configuré pour ArcGIS Online. Des mécanismes couramment utilisés dans les architectures hybrides de ce type (OpenAuth 2.0 notamment) permettent une intégration étroite entre ArcGIS Online et vos applications intranet pour que ces dernières puissent exploiter l'authentification d'ArcGIS Online pour gérer les droits à consommer certaines ressources hébergées sur celle-ci.


15. Puis-je publier des cartes web ne consommant aucun crédit ?

Oui, dès que ces cartes web ne contiennent que des éléments graphiques (appelés des "notes de cartes") ou des services web externes à la plateforme (ArcGIS Server, OGC ou autres flux supportés), alors votre carte ne consomme pas de crédit. Encore une fois, il est important de rappeler que les services web publiés sur la plateforme ne consomment que des crédits relatifs au stockage sur la plateforme et non pas par rapport au nombre d'utilisateurs qui accèdent à ces services.


16. Puis-je développer avec d'autres technologies clientes que les APIs et SDKs Esri ?

Oui, les conditions d'utilisation des services ArcGIS Online ont évolués récemment pour permettre aux titulaires d'un abonnement ArcGIS Online (développeur ou organisation) de pouvoir accéder à l'API Rest d'ArcGIS Online avec des technologies tiers. Par exemple, si vous souhaitez utiliser des frameworks comme OpenLayer, Leaflet ou encore OpenScales pour développer une application consommant des ressources ArcGIS Online c'est tout à fait possible. Il s'agira alors d'interagir avec l'API Rest/JSON d'ArcGIS Online dont la documentation se trouve ici.

Avant de choisir un framework pour leur application cartographique, on pourra recommander aux développeurs d'évaluer les APIs et SDKs ArcGIS qui sont souvent plus performants, plus riches et surtout plus directs pour consommer les géoservices Rest d'ArcGIS Online.


17. Est-il possible de gérer de gros volumes de données sur ArcGIS Online ?

Oui, la plateforme ArcGIS Online a démontré depuis 2008 sa capacité à absorber des charges très importantes autant en terme de volumétrie de données mais aussi en terme de performance. L'architecture d'ArcGIS Online repose sur les standards des plateformes de Cloud en terme de distribution, de parallélisation et de redondance des data centers sur lesquels elle repose. Elle s'appuie d'ailleurs sur une architecture hybride combinant ses propres serveurs mais aussi d'autres opérateurs mondiaux du Cloud pour tirer le meilleur de chacun par rapport à leur spécialité (gestion de l'authentification, stockage de données statiques, Content Delivery Network, requêtes/base de données, ...). 

Il suffit tout simplement de regarder le cas d'Esri lui même, qui est le premier client de la plateforme en mettant en ligne plusieurs dizaine de Terra-Octets de données pour les services et les contenus proposés sur la plateforme. Si on prend quelques exemples uniquement sur ces derniers mois:
- les données d'imagerie DigitalGlobe ajoutées à l'automne:  plus de 30 To
- la couverture de la TopoMap ajoutée en septembre uniquement sur la France: plus de 1 To
- la données source du MNT mondial accessible sur la plateforme: plus de 1,5 To

Contrairement à d'autres plateformes en ligne, les choix technologiques faits par Esri pour ArcGIS Online permettent de ne pas imposer de limites aux utilisateurs sur le volume de données qu'ils peuvent publier.


18. Comment sont sécurisées mes données sur ArcGIS Online ?

ArcGIS Online est construite selon les principes de conception sécurisé des plateformes de SaaS (Software as a Service) pour assurer la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des données. En particulier, ArcGIS Online implémente un certain nombre de standards (comme SSL, ISO 27001, FedRAMP, SSAE 16 SOC1, ...) validées par les certifications correspondantes, ceci autour des 4 axes suivants: Privacy, Infrastructure, Authentication et Application. De même, pour les opérations effectuées sur la plateforme, des règles strictes sont opérées par Esri pour garantir la sécurité et la confidentialité des données hébergées. Les détails sont repris dans ce document



Un aspect important à signalé pour la plateforme ArcGIS Online est qu'en aucun cas, les données hébergées ne sont exploiter par Esri pour un quelconque usage. La seule indexation réalisée concerne les métadonnées de chaque ressource pour le moteur de recherche de votre portail. 


La video suivante réalisée dans le cadre d'un atelier technique d'ESri est une excellente synthèse des aspects liés à la sécurisation d'un portail ArcGIS Online coté Esri mais aussi en termes de bonnes pratiques dans des contextes de déploiement avancés.


19. Quel est le niveau de disponibilité de la plateforme ArcGIS Online ?

Le Service Level Agreement (SLA) sur lequel s'engage Esri pour la plateforme ArcGIS Online est de 99,9 % (voir le document ici). Il couvre les services suivants:
- Le site web ArcGIS.com
- L'API Rest de la plateforme
- Les services de fond de carte (basemaps)
- Les services hébergés de cartes vectorielles (Feature Services)
- Les services hébergés de cartes tuilées (Tiled Map Services)

Pour apprécier par vous même la haute-disponibilité de la plateforme, un tableau de bord en ligne est à votre disposition pour contrôler la santé des principaux composants d'ArcGIS Online.



20. Peut-on facilement évaluer ArcGIS Online ?

Oui, vous pouvez évaluer durant une période de 30 jours la totalité des fonctionnalités et des contenus de la plateforme en exploitant votre propre portail avec 5 utilisateurs nommés et 200 crédits. Vous aurez également accès aux applications gratuites associées à ArcGIS Online comme Esri Maps for Office, Collector for ArcGIS ou Operations Dashboard.


Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

2 commentaires :

Anonyme a dit…

Très bel article, clair et qui réponds a des question que nous pouvons nous poser sur ArcGIS online
Bravo !

Jean-Bernard Boschung a dit…

Bonjour,
Merci pour cet article très clair et complet !