20 décembre 2014

Le samedi, c'est Map Story !





Un des aspects assez géniaux de travailler chez Esri, c'est la diversité culturelle que représente plus de 3200 employés répartis dans 80 pays et au service d'utilisateurs de plus de 200 pays. A moins d'une semaine de noël, il est toujours intéressant de découvrir comment cette tradition est célébrée aux quatre coins du monde et quels sont les différences selon nos cultures... Et pour cela, bien entendu, je vous ai trouvé quelques Story Maps ArcGIS qui répondent en partie à la question.
  
Quels représentations du père Noël ?
   
   
Quels décorations ?
  
   
Quels marchés de noël ?
   
    
Où sont les plus beaux sapins de noël ?
  
    
Quels chants pour noël ?



Je profite de ces quelques narrations cartographiques à propos de noël pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de fin d'année.
   

19 décembre 2014

Le SDK ArcGIS Runtime 10.2.5 for Android est disponible

La version 10.2.5 du SDK ArcGIS Runtime pour Android est disponible de hier. Mineure en termes d'évolution fonctionnelle, cette nouvelle version marque en revanche un grand pas sur le plan de la modernisation de l'expérience du développeur professionnel Android avec ArcGIS.



Intégration étroite avec Android Studio

En effet, si vous suivez l'actualité de l'écosystème Android vous savez que Google a publié la semaine dernière la première version 1.0 d'Android Studio. Ce nouvel IDE construit sur l'IDE Java IntelliJ IDEA, propose désormais une véritable alternative à l'environnement Eclipse (voir par exemple cet article). Toujours très réactive, l'équipe d'Esri chargée du développement du SDK ArcGIS Runtime a travaillé d'arrache pied à l'intégration complète du SDK et de l'API ArcGIS sous Android Studio et Gradle, tout cela à peine 10 jours après l'annonce de Google !


Les évolutions de cette version 10.2.5 sont donc étroitement liées aux orientations stratégiques prises par Google par rapport à leur plateforme de développement, à savoir un support affirmé du système d'assemblage et de compilation Gradle et d'Android Studio. Les développeurs Android l'auront compris, Google mettra de moins l'accent sur Eclipse et Ant, le SDK ArcGIS Runtime pour Android reflétera cette nouvelle direction. En effet, cette version, ne contient plus le plugin Eclipse disponible dans les versions précédentes.

Support de Lollipop

Si vous souhaitez développer des applications mobiles Android de toute dernière génération avec Android Lollipop (Android 5.0), alors lancez-vous, cette version du SDK ArcGIS Runtime est Lollipop Ready !


Toutes les informations techniques (documentation, téléchargement du SDK, exemples de code, liens vers les tutoriaux Gradle sur GitHub...) se trouvent à partir de cette page du site ArcGIS for Developers.

L'API ArcGIS for JavaScript passe en version 3.12

La version 3.12 de l'API ArcGIS for JavaScript est disponible depuis la nuit dernière. Cette mise à jour introduit des nouveautés fonctionnelles, des améliorations et des corrections de bugs. Vous trouverez le détails des évolutions sur cette page du site ArcGIS for Developers. Pour les plus pressés, un résumé des points importants ci-dessous.

La classe HeatmapRenderer n'est plus en version beta

La classe HeatmapRenderer introduite en beta en version 3.11 est désormais standard et supportée. De nouvelles options ont été ajoutées au constructeur pour spécifier le dégradé de couleur de la Heatmap.

 

 
Accès aux nouveaux fonds de carte ArcGIS Online
  
La version 3.12 ajoute 2 nouvelles options "terrain" et "dark-gray" pour la paramètre Basemap du constructeur de la classe Map afin de prendre en charge les nouveaux fonds de carte d'ArcGIS Online.

   

Nouvelles classes DataAdapterFeatureLayer et LocationProvider (en beta)

La version 3.12 introduit une nouvelle classe LocationProvider permettant aux développeurs de fournir, dans leur application, des capacités de géolocalisation de données tabulaires à partir de référentiels personnalisés (métiers) comme des coordonnées XY, des adresses, des géométries en JSON, des sectorisations commerciales, des codes INSEE, des codes IRIS, des identifiants d'équipements... Proposées aujourd'hui dans les solutions de Location Analytics (Esri Maps for XXX), ces fonctionnalités permettent à l'utilisateur final de l'application d'utiliser des tables de données et de les positionner géographiquement sur une carte.


Combiné à la classe LocationProvider, la classe DataAdapterFeatureLayer a été également ajoutée pour gérer l'affichage cartographique dans l'application des données tabulaires (n'ayant pas de géométrie).

Autres nouveautés
  • 10 nouveaux widgets prêts à l'emploi pour incorporer dans votre application des fonctions d'analyse d'ArcGIS Online.
     
  • Amélioration du moteur d'affichage et de positionnement d'étiquettes via la classe LabelLayer.
     
  • Amélioration du widget permettant le calcul d'itinéraires (et intégration du mode "camion").
       

      
  • Ajout d'un nouveau widget FeatureTable pour gérer l'affichage des tables dans l'application avec des fonctionnalités prêtes à l'emploi comme le tri sur un champ, la gestion de la selection, le cadrage géographique sur la sélection ou encore afficher/masquer les champs.
     

      
  • Amélioration de l'outil en ligne ArcGIS Web Optimizer et prise en charge de la version 3.12 de l'API.


       
  • Support d'une nouvelle langue: Vietnamien
     
  • SDK et Dojo
  

Web AppBuilder for ArcGIS (Developer Edition) est disponible


Depuis la semaine dernière, Web AppBuilder for ArcGIS 1.0 est disponible sur ArcGIS Online et dans Portal for ArcGIS 10.3. Aujourd'hui, c'est l'édition "autonome" du générateur d'applications HTML5/JavaScript de la plateforme ArcGIS qui est disponible pour permettre aux développeurs de construire rapidement des applications web SIG très puissantes en utilisant les thèmes et les widgets fournis en standards mais aussi et surtout en l'étendant avec des nouveaux thèmes (styles d'interface utilisateur personnalisés)  et des fonctionnalités métiers spécifiques grâce au puissant framework d'extensibilité des widgets

    
Web AppBuilder for ArcGIS "Developer Edition" est téléchargeable dès maintenant à partir du site ArcGIS for Developers. Ce dernier est utilisable sans aucun coût de licence supplémentaire tout comme les applications web générées. Comme pour l'édition  inclue dans les portails ArcGIS Online (ou Portal for ArcGIS), la configuration d'une application Web AppBuilder est basée sur l'exploitation d'une carte web ArcGIS et nécessite donc de disposer d'un portail d'organisation ArcGIS Online (ou Portal for ArcGIS). La carte web peut être privée, partagées avec certains membres de l'organisation ou même publique selon les modalités d'accès que vous souhaitez gérer. L'application générée peut, quand à elle, être hébergée sur n'importe quel serveur dans un contexte intranet ou internet selon la cible des utilisateurs de cette application. 

 



L'ensemble de la documentation de Web AppBuilder for ArcGIS "Developer Edition" se trouve ici. Web AppBuilder for ArcGIS étant entièrement basé sur l'API ArcGIS for JavaScript, la documentation de l'API est également une référence indispensable pour le développement de widgets personnalisés.


Une large communauté des développeurs à déjà adopté cette nouvelle solution depuis la phase beta démarrée en mars dernier. Vous pouvez la rejoindre et échanger avec cette communauté sur GeoNet et utiliser cet espace GitHub pour partager vos widgets si la démarche Open Source vous intéresse.

Si vous souhaitez investir sur le développement d'applications SIG HTML5/JavaScript en vous appuyant sur le framework de Web AppBuilder for ArcGIS, sachez qu'il s'agira d'un des sujets importants du Esri Developer Summit 2015 en mars prochain avec de nombreuses sessions techniques sur les aspects développement et extension de ses capacités .

18 décembre 2014

Conseils & Astuces ArcGIS Online - N°29

 N° 29 - Améliorer vos cartes web en utilisant des étiquettes

Dans de nombreux cas, votre carte sera plus parlante si certaines entités sont accompagnées d'informations textuelles permettant de préciser le nom ou la valeur des entités affichées sur cette carte. Dans ArcGIS, cette notion de texte positionné dynamiquement sur une carte s'appelle des "étiquettes" (an anglais "labels"). Dans une carte web ArcGIS Online, il existe 2 manières d'ajouter des étiquettes selon le type de service web sur lequel sont basées vos couches.
 
    
  
A partir d'un Map Service

Si votre couche est basée sur un Map Service ArcGIS (service image publié via ArcGIS Server), alors les étiquettes se configurent dans l'outil de conception du service (ArcMap). Une fois le Map Service publié, les étiquettes sont calculées et repositionnées à chaque requête et incorporée dans l'image de la carte renvoyée à l'application cliente. L'avantage dans ce cas, c'est que vos étiquettes apparaitront sur la carte quelle que soit l'application cliente.
 
A partir d'un Feature Service
 
Si votre couche est basée sur un Feature Service (service vectoriel publié via ArcGIS Online ou ArcGIS Server), alors les étiquettes sont affichées en vectoriel par l'application cliente. La visionneuse standard d'ArcGIS Online vous permet, au moment de la conception de la carte, de configurer les étiquettes sur les différentes couches.

L'accès au paramétrage des étiquettes se fait via le menu contextuel de la couche à l'aide de la commande "Créer des étiquettes".


Il vous suffira alors de définir le contenu du texte, le style et les options d'alignement des étiquettes. 

Pour définir le texte de l'étiquette, vous devez choisir le (ou les) champs dont les valeurs doivent être affichées. 

Dans ce premier exemple, on définit des étiquettes sur une couche de stations de métro à partir du champ contenant le libellé de la station.


Dans ce second exemple, on définit des étiquettes sur une couche de lignes de métro en combinant la chaine de caractères "Ligne " avec le champ "Libelle" contenant le numéro de la ligne.
  

Dernier exemple, on définit des étiquettes sur une couche de sous-secteurs commerciaux pour afficher à la fois le nom du secteur (avec le champs "Code") et le chiffre d'affaire réalisé en 2013 (avec le champs "CA"). On notera que pour des couches de polygones, le placement des étiquettes se fait automatiquement au centre de chaque entité.


Il est important de noter que toutes les apps de la plateforme ArcGIS n'exploitent pas encore ce type d'étiquette. Par exemple, les applications Collector for ArcGIS et Explorer for ArcGIS n'afficheront pas les étiquettes. Cette capacité arrivera dans des versions ultérieures de Collector et d'Explorer.

Etiquettes et affichage 3D

Lorsque vous définissez des étiquettes sur une couche d'entités (c'est à dire basée sur un Feature Service), vous pouvez enregistrer la couche afin de pouvoir la réutiliser dans d'autre carte web mais aussi dans des scenes web 3D.

Ainsi, la couche des écluses affichée ci-dessous dans une carte web d'ArcGIS Online...


... peut directement être utilisée dans une scène web 3D ArcGIS Online.




Bonne route sur ArcGIS Online !

 Pour retrouvez l'ensemble des Conseils & Astuces ArcGIS Online, cliquez sur ce lien