25 octobre 2014

Le samedi c'est Map Story !

Il y a des semaines ou les narrations cartographiques qui retiennent mon attention sont moins amusantes que d'autres. Cette semaine, celle que j'ai retenue relate la situation catastrophique en République de Centrafrique en proie à une guerre à la fois ethnique et religieuse qui conduit aujourd'hui à une crise humanitaire. En avril dernier, une résolution du Conseil des Nations Unies a été adoptée pour permettre à des pays comme la France puisse intervenir pour protéger les populations civiles et s'interposer entre les milices dans le but de maintenir la paix. 

Cette prise de conscience de l'urgence est, en partie, le résultat de la mobilisation d'association telle qu'Amnesty International qui utilise tous les outils de communication à sa disposition pour porter à connaissance et sensibiliser sur les dommages causés aux populations victimes de ces conflits. Parmi ces outils, on retrouve l'usage de Story Maps comme celle-ci qui figure sur le site web de l'ONG et qui relate des témoignages de civils survivants.


Bien que dramatique, cet exemple montre que l'utilisation des Story Maps pour la communication de messages aussi forts que ceux portés par ces photos et leurs commentaires peut être encore renforcés par une contextualisation géographique qui les rend encore plus concrets. 


D'un point de vue technique, cette Story Maps encapsulée dans la page web du site d'Amnesty International est une application ArcGIS Online basée sur le modèle Map Tour. 

22 octobre 2014

A la découverte d'ArcGIS Pro - 2/5

Je poursuis ma série d'articles consacrés à la découverte d'ArcGIS Pro. Je vous propose d'évoquer, dans cette deuxième partie, les principales évolutions en termes de visualisation et de cartographie. 

Développer une nouvelle application SIG bureautique a été l'occasion pour Esri de retravailler sur 4 axes majeurs à savoir:
- la simplification du processus de conception d'une carte,
- l'utilisation intégrée de vues 2D et 3D,
- la performance d'affichage
- la qualité de la production cartographique (affichage, export et impression). 


Une interface plus intuitive pour concevoir des cartes

Dans ArcGIS Pro, l'interface est pensée pour permettre à l'utilisateur d'accéder de manière la plus directe possible aux fonctionnalités pertinentes par rapport à son contexte. Ceci est particulièrement efficace en ce qui concerne la conception cartographique comme par exemple pour la gestion des couches, des symboles, des étiquettes,... Lorsque vous sélectionnez une couche dans la table des matières un onglet dédié apparait et rassemble toutes les commandes pertinentes pour modifier les propriétés de cette couche (échelles d'affichage, transparences, étiquettes, symbologie, ensemble de définition, ...). Si cette dernière est de type vecteur elle ne proposera pas les mêmes commandes qu'une couche raster par exemple.

Propriétés d'affichage d'une couche vecteur

Propriétés d'affichage d'une couche raster

La définition des symboles et des étiquettes s'est largement simplifiée avec ArcGIS Pro. En effet, toutes les propriétés et options se trouvent dans une interface unique et non plus dans des boîtes de dialogue s'imbriquant les unes dans les autres.

Les étiquettes se définissent à partir d'un onglet unique:

Le type de symbologie et les propriétés de chaque symbole se définissent depuis une seule et même interface, tout en gardant la carte à l'écran pour valider interactivement le rendu de la couche.



ArcGIS Pro propose une approche plus simple pour les symbologies avancées (comparable aux Représentations dans les autres applications d'ArcGIS Desktop). En effet, l'utilisateur peut désormais appliquer des comportements complexes sur les différents symboles (y compris en connection avec les attributs de la couche) directement depuis l'interface de définition des symboles.


Un environnement de travail 2D et 3D intégré

Un des points importants d'ArcGIS Pro est l'intégration de la 2D et de la 3D gérés, jusqu'à maintenant, dans des applications différentes. L'idée d'ArcGIS Pro est de permettre à l'utilisateur de passer d'une vision 2D de ses données vers une vision 3D (et vice-versa) avec un minimum d'effort, en utilisant les mêmes sources de données et les mêmes outils (dès lors que cela a du sens).


L'utilisateur peut travailler en parallèle avec des cartes (vues 2D) et des scènes (vues 3D). Les cartes sont équivalentes aux blocs de données des documents ArcMap (MXD). Les scènes correspondent aux globes d'ArcGlobe (3DD) ou aux scènes d'ArcScene (SXD), on parlera respectivement de scènes globales ou de scènes locales.

L'utilisateur peut créer des cartes et des scènes à partir des sources de données habituelles de son SIG (quelles soient nativement en 3D ou 2D). Il peut aussi importer les documents existants issus d'ArcMap, ArcScene ou ArcGlobe dans son projet ArcGIS Pro.

L'arrivée de la 3D dans ArcGIS Pro s'accompagne de nouveaux contenus prêts à l'emploi et diffusés via la plateforme ArcGIS Online pour vous permettre de disposer d'un contexte 3D par défaut (fond de carte, imagerie et MNT) pour construire vos scènes sur n'importe zone du globe. Tout comme les capacités d'affichages 3D, ces contenus ne nécessitent aucune extension, ils sont inclus dans ArcGIS Pro.

Fond de carte topographique mondial en 3D

Fond d'imagerie mondiale en 3D

Fond océanographique mondial en 3D

Un nouveau moteur  2D et 3D

Pour ArcGIS Pro, Esri a développé un nouveau moteur d'affichage 2D et 3D pour offrir plus de performance et exploiter au mieux les capacités graphiques des postes de travail de dernière génération.

En 2D, vous bénéficierez de performances similaires aux "couches de fond de carte" d'ArcMap mais de manière systématique sur toutes les couches de votre carte et surtout sans en avoir les contraintes.



En 3D, vous bénéficierez également d'un nouveau moteur exploitant les capacités OpenGL ou DirectX de votre poste pour optimiser l'affichage en 3D des entités vectorielle, de l'imagerie et des services web de votre SIG.



Les entités affichées en 3D dans ArcGIS Pro peuvent être nativement 3D (géométries avec Z, multipatches, MNT/MNE, Lidar, ...) mais aussi des entités 2D. En effet, plusieurs méthodes sont proposées à l'utilisateur pour passer de données 2D à des données 3D: par extrapolation de surface, par drapage sur un MNT/MNE, par extrusion, par des symboles 3D ou encore par construction de modèles 3D à la volée à partir de règles procédurales.

Affichage d'entités multipatches d'une Géodatabase d'entreprise (PostGIS)
dans une scène ArcGIS Pro

Des évolutions attendues sur les mises en page

Le développement d'ArcGIS Pro a été aussi l'occasion pour Esri d'intégrer des demandes d'améliorations exprimés par les utilisateurs d'ArcGIS Desktop. Par exemple, ArcGIS Pro permet de gérer plusieurs mises en page au sein d'un même projet. Cette évolution attendue s'accompagne d'autres évolutions notable comme la capacité d'intégrer des cartes et des scènes dans une même mise en page.


Autre aspect intéressant, il n'y a plus de dépendance entre une mise en page et une carte (ou une scène). En effet, une même carte (ou scène) peut être utilisée dans plusieurs mises en page différentes de mon projet.

En termes d'ergonomie, on notera l'ajout d'une table des matières permettant d'accéder rapidement aux différents éléments de la mise en page. Il s'agit là d'une véritable amélioration qui vous fera gagner beaucoup de temps dans la conception de vos mises en page.



Qualité de la production cartographique

ArcGIS Pro est une application qui apporte des améliorations en termes de rapidité d'affichage mais aussi de qualité. C'est le cas pour l'anti-aliasing ou encore pour la prise en charge de la transparence. Il est par exemple possible dans ArcGIS Pro d'obtenir une transparence entre les entités d'une même couche ce qui n'est pas possible aujourd'hui dans ArcMap.


Ces améliorations concernent également les capacités d'export avec une meilleure gestion de la transparence et de l'anti-aliasing dans les exports au format PDF.


Les exports graphiques sont également plus rapides et produisent, dans le cas du format PDF par exemple, des fichiers de taille plus petite.

Enfin, on signalera également que l'ensemble des fonctions d'automatisation de production de cartes proposées par le module ArcPy.mapping est disponible dans ArcGIS Pro. Vous pourrez donc récupérer les scripts Python existant pour les utiliser dans le contexte d'ArcGIS Pro.


Le prochain article sera consacré aux avancées d'ArcGIS Pro concernant la gestion et la mise à jour des données.

20 octobre 2014

A la découverte d'ArcGIS Pro - 1/5

A l'occasion de la conférence SIG 2014, Esri France a présenté ArcGIS Pro, la nouvelle application qui vient compléter les applications d'ArcGIS Desktop. J'avais eu l'occasion de l'évoquer dans arcOrama depuis plusieurs mois sans avoir pris le temps d'expliquer la philosophie et le périmètre fonctionnelle de cette application innovante qui constitue la prochaine génération du SIG bureautique.

Démonstration d'ArcGIS Pro lors de la plénière de SIG 2014 (voir la vidéo)

A travers cet article en 5 parties (oui je sais c'est un peu long, mais il faut bien ça), je vous propose un panorama d'ArcGIS Pro qui vous permettra de comprendre le positionnement et les apports de cette nouvelle application. 

ArcGIS Pro, en quelques mots ?

ArcGIS Pro est une toute nouvelle application bureautique fournie avec ArcGIS Desktop, pour les professionnels des SIG qui ont besoin d'une expérience utilisateur simple, performante et efficace, et qui intègre tous les processus de visualisation, de gestion de données et d'analyse spatiale en 2D et 3D. Elle complète ainsi les applications existantes (ArcCatalog, ArcMap, ArcScene, ArcGlobe) en apportant de nombreuses innovations en termes d'ergonomie, de processus de cartographie et de SIG, et en termes de fonctionnalités. 


Depuis la genèse d'ArcGIS Desktop il y a 10 ans, les applications bureautiques ont beaucoup évoluées en termes d'architecture, d'ergonomie, de device, de connectivité à des services en ligne, ... ArcGIS Desktop a d'ailleurs régulièrement évolué pour intégrer au mieux ces évolutions. Sur la base d'un développement complétement nouveau et avec une approche Software + Service, ArcGIS Pro intègre les évolutions technologiques de vos SIG qui en 10 ans sont devenus de véritables plateformes geospatiales, tout en repositionnant et en affirmant le rôle du poste bureautique au coeur de cette plateforme.


ArcGIS Desktop 10.2 versus 10.3

ArcGIS Desktop a déjà beaucoup évolué ces dernières années pour prendre en compte la transformation des SIG en plateformes. En effet, depuis la version 10.2, ArcGIS Desktop c'est non seulement des applications bureautiques (ArcCatalog, ArcMap, ...) mais aussi la possibilité pour chaque utilisateur d'accéder au portail ArcGIS Online de son organisation et de partager des ressources (fichiers, documents, données, services, cartes, applications, ...) avec ses collègues, ses partenaires voir même de manière publique. En partageant ses contenus avec d'autres membres de son organisation, il a également la possibilité d'accéder à toutes les apps d'ArcGIS Online comme Collector for ArcGIS, Explorer for ArcGIS Operations Dashboard for ArcGIS, Esri Maps for Office... et tout cela juste avec sa licence ArcGIS Desktop !



Avec ArcGIS Desktop 10.3 (prévu pour le mois de décembre en version anglaise), tout cela reste inchangé mais en plus, l'utilisateur disposera de cette nouvelle application ArcGIS Pro. Plus moderne, plus performante, plus efficace et encore plus étroitement liée avec le reste de la plateforme, ArcGIS Pro complète les applications existantes qui continuent à évoluer en 10.3 (et qui continueront à évoluer pendant encore plusieurs années). 



ArcGIS Pro remplace t-il ArcMap ?

Non, ArcGIS Pro complète les applications existantes en reprenant et en améliorant notamment des fonctionnalités d'ArcMap. Cependant, ArcGIS Pro ne contient pas (pour l'instant) l'ensemble de fonctionnalités d'ArcMap qui continue d'évoluer. Ce qui est important de noter c'est que ces applications fonctionnent côte à côte de manière autonome, c'est à dire qu'elles peuvent coexister sur une même machine dans des versions différentes (par exemple ArcMap 10.2.2 avec ArcGIS Pro 10.3).

ArcGIS Pro et ArcMap sont totalement interopérable sen termes de données et de services. Ils utilisent les mêmes types de sources de données, dans les mêmes formats et versions.



Les évolutions apportées par ArcGIS Pro dans les grandes lignes

Avant de rentrer un peu plus dans les détails, différents focus ont guidé le développement d'ArcGIS Pro et notamment:
- La performance et le multi-threading
- L'intégration de la 2D et de la 3D
- L'ergonomie et l'efficacité de l'interface


ArcGIS Pro propose une approche Software+Service en s'intégrant de manière plus étroite avec le portail ArcGIS de l'organisation (ArcGIS Online ou Portal for ArcGIS) et en exploitant plus directement les capacités de consommation et de publication de services web de la plateforme. Par exemple, les fonctionnalités de GeoSearch d'ArcGIS Online sont disponibles à tout moment dans ArcGIS Pro. Autre exemple, il possible de publier directement une web map depuis ArcGIS Pro, sans avoir à la composer en ligne sur le portail ArcGIS. Dernier exemple, il est possible de publier une seule couche de sa carte ArcGIS Pro (et non toute la carte) en tant que service web sur son portail ArcGIS.


ArcGIS Pro est une application multi-thread et nativement 64 bit, ce qui la rend plus réactive et permet par exemple de continuer à interagir avec une carte pendant qu'un traitement est en cours d'exécution. Ajouté à cela, Esri a développé un nouveau moteur 2D et 3D particulièrement efficaces permettant ainsi de travailler, dans la même application avec des vues 2D et 3D sur ses données.


Dans ArcGIS Pro, l'ergonomie a été totalement repensée et le choix a été fait d'utiliser une interface de type ruban (comme Microsoft Office par exemple) et d'onglets. L'avantage pour une application proposant de très nombreuses fonctionnalités comme ArcGIS Pro, c'est de pouvoir contextualiser les commandes disponibles et ne les proposer que lorsque cela a du sens. Au delà du ruban, c'est aussi l'agencement de toutes les fenêtres qui a été repensé avec désormais un accès plus direct à toutes les interfaces de paramétrage des commandes et des outils. Il devient très rare dans ArcGIS Pro d'avoir des boîtes de dialogue imbriquées. 

Accès direct à la symbologie et à l'étiquetage dans ArcGIS Pro

Autre point important, ArcGIS Pro intègre de nombreuses remarques de la part des utilisateurs ArcGIS sur le fait de pouvoir travailler avec une approche de projet et non de document cartographique. Cette notion de "Projet" est centrale dans ArcGIS Pro, elle permet d'organiser dans un même espace toutes les ressources nécessaires à un projet cartographique (données, modèles de géotraitements, scripts, boîtes à outils, vues 2D, vues 3D, mises en page, librairies de symboles, tâches,...).



En ce qui concerne les outils de gestion, de structuration et de mise à jour des données, ArcGIS Pro propose aussi de nombreuses évolutions. Là encore c'est avant tout sur l'ergonomie des interfaces que les utilisateurs verront une grande différence. Comme pour l'affichage, la mise à jour de données peut se faire en 2D ou en 3D selon ce qui est le plus pertinent pour l'utilisation dans son contexte. 

Enfin, coté analyse spatiale ArcGIS Pro est dans la continuité de ce que propose ArcGIS Desktop depuis toujours à savoir un ensemble d'outils, de modèles et de scripting pour fournir des capacités d'analyse spatiale très puissantes. ArcGIS reprends l'environnement de Géotraitement existant et le complète avec de nouvelles capacités (Python 3.4, Nouveau Modèle Builder, Nouveaux outils, ...).


Voilà pour cette rapide introduction sur ArcGIS Pro. Dans les prochains jours, je détaillerai à travers 4 autres articles, les avancées d'ArcGIS Pro en ce qui concerne:
- la visualisation et la cartographie,
- la gestion et la mise à jour des données,
- le traitement et l'analyse,
- les options de personnalisation, les extensions et les licences.


19 octobre 2014

En bref cette semaine...


Comme chaque semaine, je vous propose un résumé de l'actualité liée aux technologies et à la communauté des utilisateurs Esri. 

  • La version 10.3 d'ArcGIS approche (prévue pour décembre 2014) et Esri vous propose de commencer à la découvrir et de la tester dès maintenant en accédant à la "Pre-Release". Celle-ci est disponible depuis quelques jours et vous pouvez la télécharger (si vous êtes sous-condition de maintenance) depuis le portail client d'Esri (my.esri.com). Je reviendrai sur le sujet dans quelques jours en présentant les principales évolutions d'ArcGIS Desktop, d'ArcGIS Server et de Portal for ArcGIS en 10.3.


     
  • Les vidéos de SIG 2014 commencent à être disponible sur le site de la conférence. Vous trouverez notamment toutes les vidéos de la plénière (Vision, Actualités Produits, Grands Témoins,...) ainsi que les reportages clients et les interviews réalisées durant les 2 jours.

  • Esri France et Capgemini renforcent leur collaboration en signant un partenariat "Gold". Plus d'informations sur le site de Cagemini.


      
  • La prochaine date de démarrage pour le MOOC "Go place with spatial analysis " est fixée au 22 octobre. Toutes les infos sont disponibles ici.
       
  • La version 6.0 d'Esri Map for IBM Cognos est disponible depuis quelques jours. Si vous êtes utilisateur de ces solutions d'IBM et d'Esri, vous trouverez la liste des nombreuses nouveautés de cette version dans l'article suivant.
       
  • Le fond de carte "Ocean Basemap" a été mis à jour cette semaine avec de nouvelles données intégrées sur la zone de l'Australie. Plus d'info dans cet article.


     
  • Ce n'est pas si fréquent, le blog Google Maps Mania rend homage à des réalisations françaises et plus particulièrement au concours de Story Maps organisé dans le cadre de la conférence SIG 2014 et met en avant les applications lauréates au lecteur du monde entier.

Bon dimanche...

18 octobre 2014

Le samedi, c'est Map Story !

Ce n'est pas un phénomène nouveau, notre monde est en croissance démographique avec plus de 7 milliards d'habitants sur la planète. Ce qui est le plus notable c'est que cette population se concentre de plus en plus dans les zones urbaines avec 50% Si vous avez regardé le journal de 20h sur France 2 mercredi dernier, vous aurez peut être aperçu cette Story Map Esri "The Age of MegaCities" utilisée pour illustrer les propos du reportage concernant la croissance des mégalopoles de plus de 10 millions d'habitants (selon les Nations Unies) et en particulier le cas de Lagos au Nigéria. 


La Story Map "The Age of MegaCities" au JT de France 2
(minute: 30:00)

Cette Story Map réalisée par Esri propose un parcours des principales mégalopoles en présentant l'historique de leur croissance depuis le début du siècle dernier. La dernière slide présente une projection des mégalopoles dont le nombre, d'ici 2050, devrait passer de 30 à 45. Cette dernière slide montre également les métropoles en forte croissance et qui, d'ici une dizaine d'années, franchiront le seuil des 10 millions d'habitants.




D'un point technique, cette Story Map est basée sur le modèle d'application Map Journal et sur des images, des cartes web et des services web hébergés sur la plateforme ArcGIS Online.