Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

Connaissez-vous les Géodatabases Mobiles ?


Comme vous le savez, dans la plateforme ArcGIS, la Géodatabase n'est pas un format de données mais plutôt une capacité de modélisation de données (spatiales et non-spatiales) qui peut être implémentée selon différentes modalités (système d'exploitation et/ou SGBD) : 
  • Géodatabase Enterprise (dans une SQLServer, Oracle, PostgreSQL, SAP Hana, Informix, DB2)
  • Géodatabase Fichier (répertoire local contenant des fichiers de données)
  • Géodatabase Mobile (dans une base de données SQLite)
  
Arrivée avec la version 2.7 d'ArcGIS Pro, la moins connue est probablement la Géodatabase Mobile. Comme les autres types de géodatabase, elle contient un ensemble de jeux de données SIG regroupés dans un seul fichier sur le disque, et permettant aux utilisateurs d'ArcGIS Pro de stocker, interroger et gérer des données spatiales ainsi que des tables non spatiales. Il existe plusieurs manières de créer des Géodatabases Mobile, notamment à l’aide de l’outil de géotraitement "Créer une géodatabase mobile" ou directement via un clic droit sur un dossier de votre projet.

  
  
Les avantages des Géodatabase Mobiles

Le point important des Géodatabases Mobiles réside dans le fait qu'elles sont stockées dans une base de données SQLite, ce qui leur confère les avantages suivants :

  • SQLite est une base de données mature, fiable et largement utilisée dans le monde de l'entreprise.
  • SQLite est une conception open source qui relève du domaine public et qui n’est pas soumise à l’octroi d’une licence.
  • Les bases de données SQLite sont prises en charge sur de nombreuses plateformes et stockées dans un seul fichier sur le disque (*.geodatabase), ce qui en fait un format de données très portable et un format d’échange de données efficace.
  • SQLite est une base de données relationnelle complète qui supporte des processus de collecte, d’interrogation, de génération de rapports, mais aussi des capacités de base de données telles que les vues et les index.
  • SQLite est particulièrement interopérable et universel dans le développement des applications mobiles.

Les Géodatabases Mobiles constituent un point clé de l'interopérabilité directe (sans utilisation de services web ArcGIS) entre ArcGIS Pro et ArcGIS Runtime. Dans le futur, ces Géodatabases Mobiles feront évoluer les processus et les applications natives ArcGIS Runtime et la suite des apps mobiles ArcGIS.

Comme pour les Géodatabases Enterprise, il est important de noter que toutes les Géodatabases Mobiles sont stockées dans des bases de données SQLite, mais qu'en revanche toutes les bases de données SQLite ne sont pas des Géodatabases Mobiles. En d'autres termes, ceci veut dire que les modèles de données évolués qui peuvent être stockés dans ces bases de données offrent des capacités de modélisation, de gestion et d'analyse que l'on ne retrouvera pas toujours dans une base SQLite créée avec une application non-ArcGIS.
 
 
Les capacités des Géodatabases Mobiles avec ArcGIS Pro 2.8

Dans une Géodatabase Mobile vous pouvez créer les type d'éléments suivants :
 
  • Classes d’entités : points, lignes, polygones, annotations, dimensions
  • Jeux de classes d’entités
  • Tables autonomes (non spatiales)

Les capacités de géodatabase qui sont prises en charge sont les suivants :
 
  • Pièces jointes
  • Règles attributaires (règles de calcul immédiat et règles de contrainte)
  • Valeurs conditionnelles
  • Domaines de valeurs / sous-Types
  • Suivi de l'éditeur
  • Annotations liées aux entités
  • Jointures
  • Classes de relations
  • Vues


Les évolutions attendues avec ArcGIS Pro 2.9

Dans quelques jours, la version 2.9 d'ArcGIS Pro sera disponible et proposera plusieurs améliorations autour de la prise en charge des Géodatabases Mobiles. Esri a largement suivi les remontés des utilisateurs sur les pages d'Esri Community pour mieux répondre à vos besoins en ajoutant ces types de données très demandés :

  • Topologie : permet de définir et d'appliquer des règles d'intégrité sur les données pour gérer la façon dont les entités partagent leur géométrie.
  • Utility Networks - modéliser les réseaux de distribution complexes tels que l'eau, le gaz, l'électricité et les télécommunications.
  • Trace Network - visualiser, gérer et analyser des modèles de connectivité simples tels que des jeux de données ferroviaires, des réseaux hydrographiques, des réseaux d'assainissement

Chacun de ces types de données est désormais entièrement pris en charge dans les Géodatabases Mobiles, ce qui signifie que vous pouvez commencer à créer n'importe lequel d'entre eux à partir de zéro, utiliser les outils de l'interface utilisateur, les outils de géotraitement et les outils de mise à jour auxquels vous êtes habitués, et même migrer des données existantes dans d'autres Géodatabases à l'aide de simples copier/coller dans ArcGIS Pro.


Pour résumer

Les Géodatabases Mobiles (SQLite) ont tout d'abord été utilisées par Esri pour le mécanisme d'extraction/synchronisation permettant la consultation et la mise à jour de données en mode "déconnecté" depuis une couche d'entités d'un portail ArcGIS. On pourra signaler, pour terminer, que la Géodatabase Mobile est également le format utilisé pour les données vectorielles lors de la création des paquetages de cartes mobiles (fichiers *.mmpk) avec ArcGIS Pro pour embarquer une carte dans une application native déconnectée. Depuis la version 2.7 d'ArcGIS Pro, elles deviennent de véritables Géodatabases, légères mais complètes, pour contenir toute la richesse des types de données  d'ArcGIS. Elles vous permettront de mettre en place des workflows efficaces d'échange de données entre ArcGIS Pro et des applications natives développées avec ArcGIS Runtime. 

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article: