Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

Combiner Story Maps et 3D pour communiquer sur vos projets d'aménagement

Depuis longtemps, les agences d'urbanisme et d'aménagement utilisent des SIG pour collecter des informations sur leur territoire, puis les analyser pour mieux comprendre ce territoire et enfin proposer des scenarii pour de futurs aménagements. Aujourd'hui, cette phase de proposition se fait de plus en plus souvent dans une démarche itérative et participative qui nécessite une part importante de communication avec les élus, les partenaires et les citoyens. La plateforme ArcGIS vous offre de nombreuses options pour présenter des projets d'aménagement en 2D mais aussi désormais en 3D. 

Par exemple, en combinant la notion de scènes 3D et de Story Map vous pouvez construire une application mixant des contenus informatifs (textes, images, vidéos, infographies,...) avec des scènes 3D interactives. Cette Story Map sur l'aménagement futur du centre ville de Boulder (Colorado) est une excellente illustration de ce que l'on peut réaliser, sans le moindre développement, avec ArcGIS Pro 1.1 et ArcGIS Server 10.3.1.

  

La création d'une telle application se fait en 4 grandes étapes:
   
  • La première étape consiste à construire votre environnement 3D dans ArcGIS Pro, en ajoutant les couches de données 3D en Multipatch (Bâtiments, Volumes réglementaires, Arbres, Mobilier Urbain, ...), des couches vecteur 2D (points d'intérêt, contours administratifs, zonages réglementaires, occupation des sols, axes de transport, ...) et des couches raster (potentiel solaire, bruit, revenus des ménages, prix immobilier, traversabilité en déplacement doux, densité de population, ...).
      
  • La seconde étape consiste ensuite à publier les différentes couches de votre scène en tant que services web ArcGIS. Les couches 3D seront publiées en tant que services de scènes, les couches vecteur 2D seront publiées en tant que services d'entités et les couches raster pourront être publiées en tant que services de cartes tuilés.
      
  • Une fois les services vous pourrez les combiner, depuis la visionneuse de scène de votre portail, pour configurer votre scène web. A l'aide de la notion de "diapositive", vous pourrez préparer différents cadrages et combinaisons de couches pour les différentes étapes de votre narration.
      
  • La partie cartographie 3D étant terminée, il ne vous reste plus qu'à créer une Story Map de type Map Journal depuis votre portail et d'y insérer les différents contenus de votre narration.

   
   
N'oubliez pas que la 3D permet de représenter de véritables objets en 3D (bâtiments, végétation, volumes réglementaires, ...) mais vous pouvez également l'utilisez pour faire de la cartographie thématiques et présenter (comme dans l'exemple ci-dessous) avec des symboles 3D vos différents indicateurs.

   

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

3 commentaires :

Cousin Frédéric a dit…

Bonjour,
Très bel exemple, mais comment est-ce possible de créer une scène avec semble-t-il plus de 2000 entités avec ArcGisPro 1.1 ou directement dans ArcgisOnline ? Où je me trompe.
Merci pour votre excellent blog !

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

Lorsque vous concevez une scènes web, il faut distinguer les couches provenant de services de scènes et celles provenant de services d'entités.

Les services de scènes (Scene Services), qui permettent de publier des entités 3D de type Multipatch, n'ont pas de limites en nombre d'objets lorsqu'on les affichent dans la scène web. En effet, étant donnée la structure du cache créée sur le serveur, les modèles 3D sont plus ou moins généralisés selon le niveau d'échelle d'affichage de la scène.

Pour les services d'entités (Feature Services), qui permettent de publier des couches de points, de lignes ou de polygones, il y a effectivement une limite à 2000 entités. Si votre services d'entités contient plus de 2000 entités, il pourra être publié sans problème mais il ne pourra pas être ajouté dans une scène web. Ceci est du au fait que pour les services d'entités, on est directement connecté à la base de données et il n'y a pas de cache précalculé sur le serveur avec des versions généralisées des géométries.

Dans les prochaines versions d'ArcGIS Server, il sera possible de publier des couches de points, de lignes et de polygones en tant que services de scène pour ne plus avoir cette limite.

Dans cet exemple, le nombre de POIs est inférieur à 2000. Si jamais il y en avait eu 3000, rien n'empêche de créer deux couches basés sur ce service d'entités en appliquant des filtrages permettant de redescendre en dessous des 2000 pour chaque couches (par exemple 1200 et 1800). Elles pourront alors être affichées dans la scène.

Cousin Frédéric a dit…

Bonjour et merci pour ces précisions.
Je vais installer Portal et Data Store pour tester ces services de scène !