Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

ArcPad 10.2 est disponible

Lors de mes récents articles sur les évolutions d'ArcGIS en 10.2, je n'ai pas évoqué ArcPad, la solution SIG nomade d'Esri. Pourtant, ArcPad fait partie de la plateforme ArcGIS depuis de nombreuses années et Esri continue de le faire évoluer pour que les utilisateurs de l'outil de gestion et de collecte de données géographiques tirent profit des innovations de l'ensemble de la plateforme ArcGIS, en particulier d'ArcGIS for Server et d'ArcGIS Online (ou Portal for ArcGIS). Depuis quelques jours, une nouvelle version 10.2 est disponible (dans plusieurs langues dont le français). Les principales nouveautés sont les suivantes:

  • Possibilité d'ajouter des Feature Services ArcGIS (ArcGIS Server ou ArcGIS Online) dans un projet ArcPad,


     
  • Possibilité de modifier les entités d'un Feature Service (y compris en étant déconnecté) puis de synchroniser ses mises à jour avec le serveur (ArcGIS Server ou ArcGIS Online),
     
  • Automatiser la saisie d'attributs à l'aide de l'option "Quick Fields" permettant de remplir de manière automatique certains champs lors de la collecte de données. Une page de configuration de votre formulaire de saisie permet d'insérer des expressions de calcul (identifiant séquentiel ou incrémental, date, nom d'utilisateur, information issues du GPS,…),


     
  • Possibilité d'enregistrer un projet ArcPad (carte, shapefiles, AXF, …) sur ArcGIS Online (notion d'ArcPad Package) pour le partager avec certains utilisateurs. Un très bon moyen pour déployer des modèles et des projets ArcPad vers les postes mobiles sans avoir à utiliser des technologies comme ActiveSync et Windows Mobile Centre.

Vous pouvez télécharger ArcPad 10.2 à partir du Customer Care Portal ou simplement la tester en version d'évaluation à partir de cette page.

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

6 commentaires :

mimrys a dit…

Un petit peu de peine a situer ArcPad et son avenir par rapport au Collecteur ... surtout quant ce dernier integrera (10.2.1) l'option de saisie Offline de lignes et polygones...

Gaëtan Lavenu a dit…

Bonjour,

Le positionnement d'ArcPad est toujours le même depuis son apparition. Il s'agit d'un outils SIG léger et autonome fonctionnant sur Windows Mobile et Windows. Il est autonome dans le sens ou il permet à l'utilisateur de créer "from scratch" une carte en ajoutant ses propres données (shapefiles, raster, AXF, ...) et en définissant toutes les propriétés de symbologie, de filtrage de projection, ... Il peut ensuite exploiter ses données et les mettre à jour, voir même créer de nouvelles couches de données: c'est un mini SIG déjà très complet. Il s'dresse plutôt à des techniciens connaissant un peu les notions de cartographie et de SIG.

Les autres solutions de mobilités (ArcGIS Mobile, ArcGIS for iOs, ArcGIs for Android, Collector for ArcGIS, ...) ont une approche plus métier et s'intègrent dans des processus bien définis dans lesquels l'utilisateur est guidé dans sa collecte et utilise des cartes déjà préparées pour son usage. Ces applications sont reliées (en permanence ou par intermittence) au serveur SIG, ce qui n'est pas forcement pour ArcPad qui peut tout à fait être utilisé seul sans technologies de Serveur SIG (même si cela est rare). Ces solutions s'dressent plutôt à des utilisateurs n'ayant aucune notion de cartographie et de SIG.

Enfin, une dernière différence concerne les plateformes matériel. De nombreux périphériques endurcis n'existe aujourd'hui que sous Windows ou Windows Mobile, environnements dans lesquels ArcPad est bien adapté.

En termes de mobilité, les besoins sont très diverses (type d'utilisateur, processus métiers, périphériques mobiles et OS, ...) ce qui nécessite de proposer une large gamme de solution. C'est pour cela qu'ArcPad a encore toute sa place.

En espérant que c'est désormais plus clair :-)

mimrys a dit…

Merci pour votre reponse tres complete assez "logique" apres lecture et plus clair pour moi. Un point me chicane encore un peu: "Windows Mobile has been superseded by Windows Phone"... Lis toujours avec plaisir et agreablement vos articles (en flux RSS deconnecte). Bonne journee et salutations de Suisse.

Gaëtan Lavenu a dit…

Oui en effet, Windows Mobile est en fin de vie et pour ArcPad l'aveir est plutôt sur les périphériques mobile embarquant Windows XP, Windows 7, Windows 8 (à ne pas confondre avec Windows 8 RT) ou bientôt Windows 8.1. A propos des nouveaux périphériques sous Windows Phone 8 ou Windows 8 RT (par exemple la Surface RT de Microsoft), Esri propose aujourd'hui un SDK ArcGIS Runtime for Windows Phone, un SDK ArcGIS Runtime for Windows Store et un SDK ArcGIs for WPF qui seront bientôt unifés dans un seul SDK ArcGIs Runtime for .Net et permettra aux développeurs de mutualiser leur développement sur les 3 grandes plateformes de Microsoft (Windows Phone, Windows Store et Windows).

mimrys a dit…

Merci pour ce complément d'information tres interessant. Pas facile de situer ces notions fondamentales de developpement mais confuses pour un non developpeur: API, Runtime, Desktop SDK, Mobile SDK, ArcGIS Pro, ... qui semblent tous reposer sur les Core Components C++. Peut-etre un prochain article "arcorama" ;-) Amicalement.

Anonyme a dit…

J'avais peur qu'ESRI abandonne son logiciel de saisie nomade....
Très satisfait de voir la poursuite du développement d'Arcpad. Comme vous l'indiquez c'est un outil facile d'utilisation et avec lequel on est autonome.

Sans aucun doute le meilleur outil de saisie terrain. Il fait partie de l'histoire des logiciels SIG.

LCH