Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

Dev Summit 2011: ArcGIS Runtime


Les développeurs travaillant sur des technologies Esri depuis quelques années ont connu le SDK MapObjects dont l'objectif était de permettre le développement d'applications bureautique SIG simples et légères en termes de déploiement. Depuis l'arrivée d'ArcGIS, Esri propose aux développeurs la solution ArcGIS Engine pour développer des applications SIG utilisant toute la richesse du socle technologique d'ArcGIS (ArcObjects). Pour résumé c'est un ArcGIS Desktop "en pièces détachées" que l'on assemble pour construire des applications SIG très focalisé sur des usages ou des métiers spécifiques.

Aujourd'hui, les développeurs SIG doivent faire fasse à de nouvelles contraintes et de nouveaux besoins comme, par exemple, créer des applications :
  • plus rapides à développer sur des modèles objets plus simples,
  • plus légères à déployer,
  • plus compartimentées pour supporter le side-by-side,
  • optimisés et ultra-performantes sur certaines tâches (affichage, collecte de données, analyse spatiale, …),
  • exécutant nativement du code 64 bit.
Esri a pris en compte ces nouveaux challenges et proposera, d'ici la fin de l'année, une nouvelle solution de développement appelée ArcGIS Runtime. Basée sur une architecture innovante, elle permettra le développement d'applications SIG bureautiques répondant à ces différentes exigences.


Qu'est ce qu'ArcGIS Runtime ?

ArcGIS Runtime est un ensemble composé de différents SDK (.Net, Java et QT C++) s'appuyant sur un Runtime (Windows et Linux). Il s'agit d'une architecture complètement nouvelle:
  • capable d'exécuter du code 32 bit ou 64 bit,
  • exploitant au mieux les composants matériel de la machine (CPU/cœurs, carte graphique, …),
  • offrant un modèle de programmation asynchrome,
  • ne nécessitant pas d'installation (déploiement par xcopy),
  • permettant de ne déployer que les composants nécessaires à l'application,
  • supportant les déploiements side-by-side (plusieurs version différentes du Runtime sur la même machine),
  • totalement indépendant de toute autre installation de produits ArcGIS,
  • des paradigmes de développement plus homogènes entre les applications bureautiques et web.

Les fonctionnalités

Rien n'est encore complètement définitif mais ArcGIS Runtime devrait proposer, au niveau du cœur du Runtime, les fonctionnalités suivantes:
  • des fonctions de cartographie 2D haute performance (la 3D viendra dans les futures versions)
  • le support de l'ensemble du modèle cartographique d'ArcGIS (symbologies, représentations, étiquettes, annotations, …),
  • lecture/Ecriture sur les Géodatabases Fichier et Enterprise (simple feature, géométrie et attributs),
  • exécution des expressions et des scripts Python,
  • exploitation de tous les services ArcGIS Server,
  • géotraitements (niveau ArcView + fonctions clés de certaines extensions),
  • capacités de géocodage,
  • des formats de données optionnels (Shapefiles et Rasters),
  • support des systèmes de projection d'ArcGIS.



Le Developer Summit a été l'occasion pour Esri de présenter pour la première fois cette nouvelle solution. Un certain nombre d'aspects peuvent encore évoluer, je n'en dirai donc pas plus pour l'instant à part que ce produit sera intégré à EDN et que les premières versions beta devraient être disponibles durant l'été. Je reviendrai en détails, en temps et en heure, sur l'architecture d'ArcGIS Runtime et en particulier sur sa convergence avec les APIs Web qui est un aspect important pour les développeurs.

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

2 commentaires :

Anonyme a dit…

Merci pour ces infos. Ce Runtime est bien prometeur.

n314 a dit…

à lier à http://gis.stackexchange.com/questions/7242/arcgis-10-1-lightweight-runtime