Le blog francophone consacré
aux technologies Esri

ArcGIS Desktop 9.3 : Environnement de géotraitements

Nous continuons notre série d'articles sur les nouveautés d'ArcGIS Desktop 9.3…

De nombreux aspects de l'environnement de géotraitement ont évolués en version 9.3. Le plus simple est de vous présenter mon top 10 des évolutions dans ce domaine.

1) Un nouvel outil de jointure de table
L'outil "Joindre un champ" permet désormais de mettre à jour la table en entrée en y ajoutant un ou plusieurs champs issus d'une jointure sur une autre table. A la différence de l'outil de jointure classique, aucune nouvelle table n'est créée.


2) Messages et barres de progression
Désormais, la majorité des outils de la ToolBox affichent une barre de progression durant leur exécution afin de mieux suivre l'avancement des géotraitements. En cas d'erreur ou d'avertissement, le message s'accompagne maintenant d'un code d'erreur repris et détaillé dans l'aide en ligne d'ArcGIS.

La vidéo ci-dessous illustre ces deux points:
Visualiser cette vidéo

3) Evolutions de l'outil de calcul de proximité
L'outil "Proche" (Near) fonctionne désormais sur les couches de lignes et de polygones. Il fournit égalemetn plus d'informations dans la table en sortie notamment les valeurs NEAR_FID, NEAR_X, NEAR_Y, NEAR_DIST et NEAR_ANGLE. Lorsque la fonction est exécutée avec plusieurs couches de proximité, un champ NEAR_FC contient le nom de la classe d'entités dans laquelle a été trouvée l'entité la plus proche.

4) Créer directement un modèle de géotraitement dans ArcMap
Une nouvelle commande a été ajoutée dans l'inrface d'ArcMap pour accéder directement au générateur de modèle de géotraitement. Ceci évite de créer préalablement un nouveau modèle dans une ToolBox.


5) Amélioration des performances avec des données ArcSDE
Une optimisation très sensible du nombre de connexions utilisées lors de l'exécution des outils permet un gain significatif (depuis la 9.2 SP5 d'ailleurs). L'outil "Ajouter" (Append) a été également optimisées dans la phase de création des index spatiaux. Les fonctions d'analyse de superposition (Overlay) ont été largement améliorées sur les gros volumes de données notamment par une optimisation sur le moteur d'analyse topologique.

6) Exécution des scripts Python
En version 9.3, il est désormais possible de demander l'exécution des scripts Python dans le processus principal (ArcMap, ArcCatalog, ArcGlobe, …) ce qui permet une amélioration très significative des performances notamment sur le temps d'instanciation de l'objet Geoprocessing.


7) Validation des outils issus de scripts
Lorsque vous ajoutez des nouveaux outils basés sur des scripts Python, vous pouvez désormais leur associer des comportements de validation (dans l'interface de l'outil) aussi évolués que les outils standards. A l'aide de l'onglet "Validation", vous pouvez spécifier des fonctions Python qui prendront en charge ces comportements. Vous pourrez donc définir les règles ou les mises à jour de certains contextes selon les saisis de l'utilisateur dans la boîte de dialogue de l'outil.


8) Zones Tampons géodésiques
Avant la version 9.3, la création de zones tampons (Buffers) supposait que le système de coordonnées X/Y était Euclidien. Ceci n'est pas toujours vrai notamment lorsque vos coordonnées correspondent à des Latitudes/Longitudes traduisant un positionnement dans un espace sphérique. De ce cas, ArcGIS 9.3, créera automatiquement des zones tampons géodésiquement correctes.


9) Nouveaux outils de statistique spatiale
Les outils "Ordinary Least Squares Regression" et "Geographically Weighted Regression" complètent en 9.3 la panoplie des outils d'analyse spatiale d'ArcGIS. Ces deux fonctions permettent de mettre en évidence des éventuelles corrélations (ou non corrélation) entre différentes variables statistiques. L'aide en ligne d'ArcGIs 9.3 propose une explication plus détaillée sur l'utilisation potentielle de ces nouvelles commandes.
On notera également la nouvelle commande d'ArcMap permettant d'afficher les combinaisons de différentes variables et de mettre en évidence les corrélations potentielles.


10) Mise en ligne du Geoprocessing Center
Le Geoprocessing Center permet :- d'apprendre à créer et à utiliser des modèles ou des scripts de géotraitement- de partager des modèles ou des scripts de géotraitement- de communiquer et d'échanger sur cet aspect essentiel d'ArcGIS.

Partager cet article:

Rejoindre la discussion

    Les commentaires à propos de cet article:

3 commentaires :

Anonyme a dit…

Bonjour,

Merci pour toputes ces précisions sur les outils ArcGIS, que je suis avec intérêt tous les jours...

Juste une petite remarque, si je puis me permettre : ne vous serait-il pas possible de préciser, lorsque vous parlez de ArcGIS Desktop, quel degré de licence est nécessaire (ArcView, ArcEditor, ArcInfo) ?

Merci

Anonyme a dit…

A préciser, l'outil "Joindre un champ" n'est accessible qu'à partir d'une licence Arcinfo. Dommage que ça ne soit pas inclus dans la version du vulgus pecum (licence arcview)qui n'a pas 20 000€ à passer sur arcinfo pour un truc si basique.

Anonyme a dit…

Avec des années de retard, je confirme qu'il est vraiment dommage que l'outil "joindre un champ" ne soit pas accessible en licence ArcView... C'est quand même une fonction de base de tout SIG, non ?